19 juillet 2024

Législatives anticipées: parfois, il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

0

Les 30 juin et 7 juillet prochains, un jour avant en Polynésie française, nous devrons procéder à l’élection des 577 députés qui siègent à l’assemblée nationale.

Un scrutin mais surtout une campagne à venir, que chacun de nous pourra suivre – ou non – lors des meetings sur le terrain, à la télévision-radio ou encore sur les réseaux sociaux.

Aussi, à peine les candidatures officiellement déclarées, les « contributions » les plus atypiques, qu’elles soient photographiques ou rédactionnelles, donnent de quoi sourire ! De là à prôner l’abstention, là n’est pas notre intention…tant l’enjeu cette fois-ci, en métropole comme en Polynésie française, est capital.

Toutefois, nous ne résistons pas à la tentation de publier cette petite note ironique rédigée par l’un de nos observateurs anonymes. Elle est illustrée de deux clichés qui parlent d’eux-mêmes.

 

 

La ballade du couillon

Entre Charybde et Scylla,

Entre peste et choléra,

Chons, Crons, ou encore Clons,

C’est la guerre des boutons.

Chez les Chons et chez les Crons,

Une votation des Clons

Leur fait faire du mouron,

C’est la guerre des boutons.

Insurrection ! vitupèrent les Chons.

Feu de tout bois ! s’époumonnent les Crons.

Opter bleu ou blanc ! stipulent les Clons.

C’est la guerre des boutons.

Ils dansent le Cha-cha-cha des Thons.

Et moi ? Et moi ? dit le micheton.

Foin des coalitions : c’est Gnon !

Et de les mettre au cabanon

Le Gorille

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :