Les chiffres 2020 de l’Action de l’Etat en mer

Le haut-commissaire de la Polynésie française, Dominique Sorain, et le Commandant supérieur des forces armées, ont dressé le bilan 2020 de l’Action de l’Etat en mer.

« Par ce bilan 2020 je souhaitais mettre en lumière le travail de tous les services qui ont su maintenir leurs efforts malgré la situation exceptionnelle que nous vivons. L’État a travaillé, en lien avec le Pays, dans la gestion des aspects maritimes de la crise sanitaire. Et, malgré ce travail supplémentaire, il n’a pas cessé de protéger et de contrôler notre espace maritime. Les 384 opérations de sauvetage et d’assistance coordonnées par le JRCC Tahiti et les 1230 heures de mer dédiées à la surveillance des activités de pêche illégale en 2020 ne sont qu’un exemple », écrit en introduction le représentant de l’Etat  avant de souligner, si besoin était, que la Polynésie française est un espace maritime par définition, où les terres émergées ne représentent qu’une infime part des 5,5 millions de km.

797 navires de plaisance suivis par le CMC-PF dont une dizaine qui ont fait l’objet d’une surveillance particulière et/ou d’un contrôle à quai ou au mouillage et 1 230 heures de mer dédiées à la surveillance des pêches sont quelques-uns des chiffres communiqués lors du point-presse.

Rappelons que l’action de l’État en mer regroupe quarante-cinq missions, dont les principales en Polynésie française sont : assurer la souveraineté dans nos espaces maritimes, sauver les personnes et assister les navires en difficulté, protéger l’environnement marin, protéger les ressources marines et lutter contre les trafics illicites.

source: dossier de presse

 313 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :