16 septembre 2021

Les Chinois fortunés devront être plus généreux

Sale temps pour les milliardaires chinois.

Depuis l’annulation de l’introduction en bourse d’Alibaba, qui s’annonçait être l’une des plus importantes de l’histoire, le gouvernement n’en finit plus de resserrer l’étau autour du secteur privé.

Amendes, lois anti-monopole, encadrement de l’utilisation des algorithmes, réduction du temps de jeux en ligne pour les mineurs… Pékin est en pleine reprise en main, des entreprises de la tech notamment, jugées trop puissantes et pas suffisamment en accord avec les intérêts de la nation.

En plus de ces nouvelles régulations, Xi Jinping a récemment mis au premier plan de ses déclarations le concept de «prospérité commune», une autre formule pour désigner la redistribution des richesses, et qui s’inscrit dans un retour marqué aux fondamentaux communistes.

Les entreprises tech ne sont pas seules dans le collimateur du gouvernement, les richissimes patrons le sont aussi.

More money more problems

Si le président chinois a reconnu que, lors de sa phrase d’ouverture économique, le pays avait accepté que certains citoyens deviennent riches avant les autres, il affirme qu’il est désormais temps de «réguler les revenus excessivement hauts et encourager les groupes à haut revenus à rendre davantage à la société». Il n’en a pas fallu plus pour que les Chinois fortunés soient soudainement pris d’une fièvre caritative.

Tencent a ainsi promis 6,53 milliards d’euros pour alimenter un «programme de prospérité commune». Chen Lei, le directeur de Pinduoduo, a quant à lui annoncé qu’il dédierait 1,27 milliard d’euros à la modernisation de l’agriculture et à la revitalisation des zones rurales. Quant aux universités du pays, elles voient elles aussi affluer de véritables fortunes. D’après Bloomberg, les donations de…

Lire la suite sur korii.

source: Yahoo actualités

 502 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :