15 octobre 2021

Les déplacements pour motif impérieux désormais sous contrôle du haut-commissariat

Depuis la mise en place des mesures de restriction des circulations dans les Outre-mer aux seuls déplacements essentiels, chaque passager doit apporter la preuve par tous moyens du motif impérieux lié à une situation personnelle ou familiale, de santé ou professionnelle ne pouvant être différée dans le temps, rappelle le haut-commissariat dans un communiqué.

Dans ce cadre, le décret du 17 février 2021 prescrivant les mesures générales pour faire face à l’épidémie de covid-19 modifie la procédure de contrôle des documents fournis par les voyageurs. Ce contrôle sera désormais réalisé par les services du Haut-commissariat en Polynésie française et non plus par les compagnies aériennes.

Ndlr: il faut dire que depuis le renforcement du cordon sanitaire, début février, la tentation est grande pour quelques resquilleurs (résidents ou touristes) de vouloir passer au travers des mailles! Sous des prétextes toujours plus futiles: mon fils est étudiant en métropole, ma grand-mère est malade etc. Alors que le secteur touristique polynésien est désormais à l’arrêt avec toutes les conséquences économiques et financières que cela engendre, pour une période minimum de deux mois, il ne serait donc pas responsable de laisser certains entrer et sortir à leur guise. D’où le bien-fondé de la mesure prise par le représentant de l’Etat.

A cet effet, le Haut-commissariat informe les passagers au départ et à destination de la Polynésie française qu’ils seront dans l’obligation d’envoyer par voie dématérialisée à l’administration leurs justificatifs de motif impérieux au moins six jours avant l’embarquement.

Pour transmettre leur dossier, les voyageurs pourront se rendre sur le site Internet du Haut-commissariat, rubrique « Conditions de voyage en transport aérien », afin d’accéder à la plateforme « Démarches-simplifiées ».

 Cette procédure sera accessible à partir du mercredi 24 février 2021 et concernera les vols programmés au départ et à destination de la Polynésie française à compter du 03 mars 2021.

 Chaque passager devra s’enregistrer et créer un compte, puis compléter le formulaire et indiquer avec précision le motif impérieux invoqué, accompagné de tous les justificatifs nécessaires.

A chaque évolution lors de l’instruction de son dossier, le demandeur sera informé par une notification reçue sur son espace utilisateur et sur l’adresse électronique avec laquelle il aura créé son compte.

Si la demande est refusée : au plus tard 48 heures avant son déplacement, le demandeur recevra une décision motivée. Cette décision lui sera adressée sur l’adresse électronique ainsi que sur l’application. Ainsi, le déplacement sera obligatoirement refusé par la compagnie aérienne et le voyageur invité à reporter son vol.

Si la demande est acceptée : le voyageur présentera à l’embarquement la validation de sa demande (reçue sur son adresse électronique et dans l’onglet « Résumé » de l’application), accompagnée de l’attestation dérogatoire de déplacement.

Pour rappel, la validation du motif impérieux s’ajoute aux procédures de test RT-PCR et de quatorzaine prévus par les autorités du Pays. L’enregistrement sur la plateforme ETIS demeure donc nécessaire.

Les voyageurs devront toujours présenter une attestation sur l’honneur à se soumettre aux règles sanitaires relatives à l’entrée en Polynésie française ou en France métropolitaine.

 1,101 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :