30 juillet 2021

Un test supplémentaire de dépistage à J+4 pour les personnes en quarantaine

Suite aux mesures de restriction annoncées par le gouvernement central pour les déplacements par voie aérienne, notamment entre la Polynésie française et tout point du territoire de la République, destinées à limiter autant que possible l’introduction de variants en Polynésie française, le conseil des ministres a adopté des mesures complémentaires.

Une quarantaine a été à nouveau mise en place pour les arrivants par voie maritime ou aérienne à domicile ou en site dédié, selon les cas. Cette quarantaine fixée à 14 jours s’accompagne d’un test RT-PCR effectué à J12, de façon à avoir le résultat avant le terme de la quarantaine. Des aménagements de quarantaine ont également été prévus pour les personnels soignants nécessaires à la lutte contre la covid 19 et pour les opérateurs d’importance vitale sur décision des autorités désignées, afin d’assurer la continuité des services essentiels.

Afin d’être en mesure d’isoler rapidement tout nouveau malade, le conseil des ministres a décidé d’ajouter un test supplémentaire de dépistage à J4 pour les personnes en quarantaine. En effet, avant l’instauration de la quarantaine, des personnes positives au variant de la covid-19 ont pu être dépistées en Polynésie française suite à leur « covcheck », pratiqué à J4. Cette mesure a pour intérêt de permettre d’assurer un meilleur suivi sanitaire des personnes en quarantaine.

Les personnes bénéficiant d’un aménagement de quarantaine devront se soumettre à un troisième test de surveillance à J8. Ces personnes pouvant exercer leur mission pendant la durée de la quarantaine doivent faire l’objet d’une surveillance sanitaire stricte afin d’éviter tout risque de contamination et, par voie de conséquence, afin d’assurer une meilleure protection de l’ensemble de la population.

extrait CM

 524 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :