28 septembre 2020

Les perliculteurs pris en compte dans le Plan de relance économique

Alors  que le Conseil de la perliculture a été reporté à une date ultérieure, le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a rencontré, jeudi matin, à huis clos, les présidents des comités de gestion décentralisés.

Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur les problématiques auxquelles font face les perliculteurs et notamment des difficultés rencontrées en terme de trésorerie, d’emploi des salariés, de maintien de leur activité, d’entretien des installations et des nacres, et d’autres contraintes liées à la crise économique. Les problématiques liées à l’environnement avec notamment le traitement et la gestion des déchets perlicoles ont également été abordées lors de cette rencontre.

Le vice-président a rappelé les dispositifs de sauvegarde de l’économie mis en œuvre en période de confinement, les mesures post-confinement ainsi que les mesures spécifiques telles que l’abattement sur les redevances des autorisations d’occupation temporaire et la suspension du DSPE pour l’exercice 2020.

Le ministre de l’économie bleue en a profité pour présenter le Plan de relance économique, décliné en plusieurs axes d’intervention, avec notamment un plan spécifique de sauvegarde des fermes perlicoles et un plan de soutien à la commercialisation pour accompagner au plus près les professionnels du secteur en difficultés.

A l’issue de cette première rencontre, le vice-président a reçu les représentants des organisations professionnelles des producteurs (produits perliers, huitres perlières), des négociants, et des détaillants (bijoutiers, artisans) avec qui il a dressé un point de situation du secteur. Il a également présenté les mesures de soutien dans la mise en œuvre du Plan de relance économique concernant le secteur perlicole. Teva Rohfritsch a confirmé que la priorité du gouvernement est de préserver les emplois et d’accompagner l’ensemble des acteurs économiques de la perliculture pendant cette période difficile.

Le vice-président a tenu à remercier les présidents des comités de gestion et les professionnels du secteur pour leur mobilisation dans le cadre de ces échanges nourris, et leur investissement entier en faveur du secteur perlicole.

Le Conseil de la perliculture se tiendra au mois de septembre.

Source: Gouvernement

 558 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :