29 octobre 2020

Les syndicats de salariés inquiets pour les finances de la CPS

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, a reçu, mardi 28 avril après-midi, les organisations syndicales CSTP-FO, A Tia I Mua, CSIP, O oe to oe rima, Otahi, RTP, SFP ainsi que des délégués du personnel de la CPS.

Cette rencontre a été l’occasion d’un échange sur les conditions dans lesquelles le confinement a été mis en œuvre. Les syndicats ont apporté un soutien franc aux mesures prises par les autorités de l’État et du Pays pour restreindre l’accès aux îles éloignées et plus généralement à la Polynésie française afin d’éviter la propagation de l’épidémie.

Les représentants des salariés ont tenu à exprimer au représentant de l’Etat leurs inquiétudes concernant les finances de la CPS mises à mal par l’arrêt des principales activités économiques notamment dans le secteur du tourisme avec les graves conséquences sociales que cela entraîne.

Le haut-commissaire a rappelé l’engagement de l’État, aux côtés des Polynésiens, avec le déploiement des mesures d’accompagnement prises dans le cadre de la solidarité nationale. Ainsi le fonds de solidarité des entreprises a été mobilisé avec, au 28 avril, 1 720 demandes déposées représentant 275 milliards de Fcfp d’aides. Pour répondre aux besoins immédiats de trésorerie des entreprises, l’État a apporté sa garantie aux prêts qu’elles sollicitent auprès des trois banques locales. Au 24 avril 2020, 631 dossiers sont en cours d’instruction, représentant 36,6 milliards de Fcfp. Enfin plus de
80 milliards de Fcfp ont été prêtés par l’IEOM aux banques à des taux négatifs afin qu’elles disposent des liquidités nécessaires pour soutenir les entreprises en leur offrant des prêts à des conditions favorables.

Au terme de cet entretien, le haut-commissaire a bien pris en compte l’ensemble des préoccupations des représentants des salariés.

Source: Etat

 79 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :