L’Etat en délégation dans la commune de Taiarapu-Ouest

A l’invitation de Wilfred Tavaearii, maire de Taiarapu-Ouest, le chef des subdivisions administratives des îles du vent, Guy Fitzer, s’est rendu dans la commune de Taiarapu Ouest pour sa première visite officielle.

Au programme de la visite, la station de chloration de Toahotu. Cette installation de traitement des eaux permet à la population desservie de bénéficier d’une eau potable de qualité grâce aux technologies modernes intégrant la station. Soutenue par l’État et le Pays à hauteur de 80 192 224 F CFP, cette opération témoigne de la convergence de vue des institutions polynésiennes pour accompagner les communes dans leurs projets de rénovation des réseaux d’alimentation en eau potable. Lors de cette séquence, l’administrateur s’est félicité du bon emploi des deniers publics par la commune et a également constaté la réception du nouveau véhicule d’intervention pour le service hydraulique, dont l’État contribue au financement pour 1 326 000 F CFP.

L’administrateur s’est ensuite rendu à la mairie de Teahupoo où une présentation du Rahui mise en place depuis 2013 lui a été faite. Ce dispositif original est un espace de préservation de la biodiversité et de résilience contre le réchauffement climatique : sur plus de 700 hectares, coraux et poissons y trouvent un espace-sanctuaire. Les contrevenants s’aventurant dans cet espace pour y pratiquer des activités illégales (pêche, détérioration du récif…) s’exposent à de lourdes sanctions pécuniaires que peuvent infliger la police municipale comme la gendarmerie nationale.

Une présentation exhaustive des dispositifs de captages d’eau a également été réalisée. Sur ce point, l’État demeure présent aux côtés de la commune pour l’accompagner techniquement et financièrement dans la mise en œuvre de sa politique communale de l’eau. Il a également rappelé que l’eau est une ressource précieuse qu’il faut préserver en luttant contre les gaspillages et les pertes d’eau provoquées par la vétusté des réseaux.

En conclusion, la délégation s’est rendue sur le spot de surf de Teahupoo retenu pour l’organisation des épreuves olympiques de surf pour les Jeux 2024. Cet événement planétaire s’inscrit pleinement dans la volonté du gouvernement français d’associer l’ensemble du territoire national afin d’y organiser des épreuves durables et responsables, en ligne avec l’agenda Olympique 2020.

Source: Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *