19 octobre 2020

Moment de recueillement autour de la grande et belle famille de la Gendarmerie

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, a prononcé une allocution lors de la messe donnée à l’occasion de la Sainte Geneviève, sainte patronne de la Gendarmerie nationale, à l’église du « Sacré Cœur » de Arue, en présence des autorités civiles et militaires.

Je suis très heureux d’être parmi vous ce jour, à l’occasion de la fête de la Sainte-Geneviève, patronne de la Gendarmerie.

Je tiens donc à vous remercier tout spécialement de cette invitation, qui me permet de partager avec vous, ce moment privilégié au sein de la grande et belle famille de la Gendarmerie.

Ce moment de recueillement, d’amitié et de convivialité est l’occasion de célébrer les valeurs communes qui constituent le ciment de votre institution. Mon colonel, vous avez choisi au cours de votre propos, de mettre en avant trois de ces valeurs qui sont l’engagement, le service et la protection. Ces valeurs, nous en avons plus que jamais besoin. J’ajouterai des valeurs de dévouement et de courage, dont vous faites preuve au quotidien, dans votre action de lutte contre la délinquance mais aussi dans les missions que vous accomplissez, au titre de la continuité du service public, pour pallier à l’isolement insulaire.

Ainsi, les rôles d’auxiliaires de Justice (huissier, notaire), d’examinateur du permis de conduire, d’agent spécial du Trésor que vous êtes amenés à endosser sont des spécificités Polynésiennes, importantes et indispensables pour nos concitoyens.

Même si la Polynésie reste un territoire préservé en termes de sécurité publique, un territoire ou la délinquance est maitrisée, nous devons rester vigilants. Vigilants parce que nous devons faire face à des défis en matière de lutte contre les stupéfiants et d’ice en particulier ; Vigilants parce qu’avec le développement des réseaux sociaux, le sentiment d’insécurité a tendance à monter et se propager très rapidement ; Vigilants également en matière de sécurité routière et de lutte contre les violences.

J’ai eu l’occasion de le dire mardi dernier lors des vœux aux forces de sécurités, c’est sur notre capacité à réagir de façon efficace que nous serons évalués par les Polynésiens qui, dans ces domaines ont de grandes attentes. Nous avons le devoir de contenir et d’anticiper l’évolution de la délinquance et des comportements délictueux qui mettent à mal les valeurs de solidarité, de respect et le vivre ensemble qui constituent les piliers sur lesquels repose la société polynésienne.

Enfin, j’entends mettre en exergue le rôle essentiel que vous jouez notamment, dans l’anticipation des crises climatiques. Immédiatement mobilisables et vecteur de communication et d’alerte, vous vous assurez de la mise en sécurité des biens et des personnes, avant, pendant et après la crise. Là encore, compte tenu de l’étendue de la Polynésie française, vous êtes souvent en première ligne et il vous revient d’entretenir le lien avec les communes et de jouer un rôle important en matière de représentation de l’Etat. Je profite donc de l’occasion qui m’est donnée pour souligner votre action, vos capacités d’adaptation, à vous en remercier et à vous féliciter. Je sais pouvoir compter sur les hommes et les femmes motivés, fiers de leurs missions, fiers d’appartenir à ce corps prestigieux qu’est la Gendarmerie nationale.

Je vous remercie de votre attention.

 41 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :