21 septembre 2020

L’orgue de la cathédrale de Nantes ravagé par les flammes

Le grand orgue de la cathédrale de Nantes, ravagé par les flammes samedi, dominait la nef de l’édifice depuis quatre siècles.

D’après les premiers éléments, l’instrument semble avoir été entièrement détruit dans le sinistre qui s’est déclenché samedi matin dans la cathédrale de Saint-Pierre et Saint-Paul et qui a été rapidement circonscrit par les pompiers.

La plateforme sur laquelle il se situe, érigée en 1620 et à laquelle mène un escalier de 66 marches, est « très instable et menace de s’effondrer », selon les pompiers.

« C’était un très beau monument, un orgue baroque du 17e siècle, très ancien », souligne Paul Chopelin, maître de conférence en histoire moderne à Lyon et membre du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques).

Il a failli être fondu sous la Révolution

A son origine en 1621, l’instrument du facteur Girardet était doté de 27 jeux. Au cours des siècles, l’orgue a fait l’objet de cinq restaurations, portant leur nombre à 74, soit 5 500 tuyaux.

En 1784, lors d’une première grande restauration-extension, François-Henri Cliquot a porté l’instrument à 49 jeux répartis sur 5 claviers manuels et un pédalier, lui donnant son esthétique classique.

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 44 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :