Malgré la crise du Covid-19, un ménage polynésien sur deux parvient à épargner

C’est l’un des résultats marquants de l’enquête menée et présentée ce jour par le partenariat CEROM.

Réunissant trois institutions – l’Agence française de développement (AFD), l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) et l’Institut de la statistique (ISPf) – ce partenariat s’est intéressé à la situation des ménages polynésiens face à la crise sanitaire.

L’enquête, la première de ce type au fenua, aborde des questions diverses: situation financière des ménages, leur comportement d’épargne et d’achat, leur ressenti sur la situation économique et leurs anticipations pour les prochains mois.

Si la crise a impacté l’emploi d’un tiers des foyers, une même proportion ayant bénéficié d’un dispositif public de soutien, il en résulte également qu’un ménage sur dix à des difficultés à honorer ses dettes. Parallèlement, et c’est une bonne « nouvelle », un ménage sur deux parvient à épargner, souligne l’enquête. D’où les nouvelles mesures incitatives déployées par le Pays pour que celles et ceux qui le peuvent, continuent de consommer et alimentent le circuit économique.

Un réflexe qui ne semble pas gagné d’avance…puisque selon la même enquête, il ressort « une baisse des prévisions d’achats de biens importants pour neuf ménages sur dix ».

 635 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :