29 janvier 2023

Menace de grève du 22 au 25 décembre

Les hôtesses et stewards de la compagnie aérienne French bee ont déposé un préavis de grève du 22 au 25 décembre pour dénoncer « de multiples dysfonctionnements » dans leurs conditions de travail et des salaires trop bas.

Après Corsair, Air Antilles, Air Guyane et Air France, une nouvelle compagnie aérienne française pourrait devoir affronter une grève de ses personnels navigants commerciaux (PNC) au moment des fêtes de Noël.

« French bee regrette ces comportements, qui se généralisent en ce moment dans le secteur des transports et qui sont irrespectueux vis-à-vis des clients en ces périodes de Noël », a indiqué la direction dans un communiqué.

Les branches syndicalres SNPNC et CGT de French bee rappellent dans leur communiqué « les efforts colossaux » consentis par les personnels pendant la pandémie de Covid-19 avec « la perte de 20% de salaire » à la suite d’un accord collectif mais aussi « l’inflation générale et la hausse du coût de la vie en escale ». Ils revendiquent entre autres une « augmentation de la grille des salaires de 12% » dont les six premiers échelons se situent en-dessous du Smic et une « revalorisation de la rémunération variable (per diem, heures de nuit, primes) ». La direction de son côté maintient pour l’instant son calendrier social avec des négociations sur les salaires prévues début février.

Les syndicats déplorent aussi « une politique managériale défaillante » qui « remet en cause la santé économique, morale et physique des équipages ». « Les équipes sont amenées à emporter des boîtes de conserve en escale pour contrer l’inflation » et « beaucoup cumulent deux emplois pour vivre », décrivent la CGT et le SNPNC.

La compagnie French bee appartient au groupe vendéen Dubreuil qui détient également (…)

source: Yahoo actualités

 384 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :