14 juillet 2024

Moerani Frébault, premier député élu de la nouvelle assemblée nationale

0

Alors que les bureaux de vote n’ont pas encore ouvert en métropole, la Polynésie française a désigné son député dans la première circonscription: il s’agit de Moerani Frébault, le candidat de l’union des autonomistes.

Autonomie 1 – indépendantistes 0! Il n’aura suffit que d’un seul tour pour que les électeurs de Papeete, Moorea, Pirae, Arue, des Tuamotu et des Marquises choisissent leur camp, celui de la stabilité et du maintien dans l’ensemble national.

Exit Tematai Legayic, feu plus jeune député de France qui voulait bouter la République hors de Tahiti et ses îles; le même qui ironisait en 2022 sur le « taioro » (ndlr: à base de coco fermenté) dans une vidéo qui a circulé en boucle sur les réseaux sociaux.

En étant recueilli sur son nom quelque 18 318 suffrages, le jeune marquisien, candidat malheureux aux dernières européennes, n’aura donc fait qu’une bouchée du parlementaire sortant, arrivé second avec seulement 11 978 voix, suivi loin derrière du candidat RN, le journaliste James Heaux avec 2 138 voix.

Il aura pourtant fallu attendre 22h30 le coup de téléphone du haut-commissaire en personne pour lui annoncer sa victoire, le seuil des 25% des inscrits n’étant pas complètement acquis jusqu’alors…

Sa victoire, Moerani Frébault l’a doit d’abord à Papeete, la capitale, qui a elle seule a totalisé 4 288 voix sur son nom contre 2 988 pour Legayic. Pirae, la commune dirigée par le président du Tapura, Edouard Fritch, a également rempli le contrat avec 3 192 voix. Reconnaissance enfin envers les électeurs de Arue qui ont contribué pour 2 002 voix. Sans oublier les Marquises, son archipel de naissance et les Tuamotu où les autonomistes restent malgré majoritaires.

Ce premier essai transformé en appelle d’autres, samedi 6 juillet, à l’occasion du deuxième tour. Deux autres candidats autonomistes restent en lice: Nicole Sanquer dans la circo 2 et Pascale Haiti-Flosse dans la circo 3.

Face à Steeve Chailloux, la première a totalisé 11 252 voix contre 9370 attribuées au député sortant. Dans l’attente des résultats de Taiarapu-est, toujours pas publiés à l’heure où nous écrivons. La chef de file du A Here Ia Porinetia s’est imposée presque partout, sauf à Raivavae et Rimatara (Australes) et Papara, fief des Legayic.

Opposée à Mereana-Reid Arbelot, suppléante de Moetai Brotherson en 2022, Pascale Haiti avait de loin la partie la plus difficile du fait, principalement, de la commune de Faa’a, traditionnellement acquise au mouvement indépendantiste. Elle arrive en seconde position avec 12 006 voix contre 12 483 pour la sortante. Mais ce qui complique d’autant l’issue finale du scrutin, c’est la division, une fois encore, au sein du camp autonomiste après la candidature de Naumi Mihuraa (photo), fille de la sénatrice Lana Tetuanui, créditée de 3 229 voix à l’issue du premier tour. Pour l’heure, elle laisse la liberté de vote.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :