8 décembre 2022

Motion de censure contre menaces de dissolution de l’AN

« S’il y a une motion de censure qui est votée, je dissous tout de suite », a prévenu Emmanuel Macron, en référence à l’Assemblée nationale.

Le président de la République semble prêt à beaucoup pour faire adopter la réforme des retraites. S’il a assuré lors d’un dîner à l’Élysée en compagnie des ministres et de cadres de la majorité mercredi soir, qu’il ne souhaitait « pas de chienlit », il a averti que « si une motion de censure est adoptée, tout le monde repart en campagne », selon des propos qui ont été rapportés jeudi matin par l’AFP et plusieurs médias.

Emmanuel Macron a ainsi mis en garde l’opposition, après que certains élus de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) et d’autres du Rassemblement national (RN) se soient dits prêts à voter une motion de censure si le gouvernement passait en force le texte de loi en ayant recours au 49.3. Des membres de l’opposition n’ont pas tardé à répondre au chef de l’État ce jeudi. La cheffe des 89 députés RN à l’Assemblée, Marine Le Pen, a mis au défi Emmanuel Macron. Dans un tweet, l’ex-candidate à la présidentielle a simplement écrit : « Chiche ! » 

C’est sur le même ton que des élus de la Nupes ont réagi. La présidente du groupe La France insoumise (LFI) à l’Assemblée, Mathilde Panot, s’est directement adressée à Emmanuel Macron sur Twitter : « Quand…

Lire la suite sur LeJDD

source: Yahoo actualités

 425 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :