19 octobre 2021

Non-cumul des mandats: « Ca n’a pas marché! »

Les voix étaient nombreuses à s’élever contre la mesure.

Le non-cumul des mandats est interdit depuis 2017 en France, mais certains sénateurs souhaitent désormais revenir dessus. « Ça n’a pas marché », affirme Hervé Marseille, président du groupe Union centriste au Sénat au micro de Julien Pearce dans Europe Matin.

La proposition de loi examinée aujourd’hui vise à revenir à « une époque où il y avait des grands élus au Parlement », ce qui permettait un « contrepoids à l’exécutif », avance Hervé Marseille. Une situation qui tranche avec celle que l’on connait depuis lors : un « exécutif très fort avec un président qui a beaucoup de pouvoirs et un Parlement qui en a peu », ce qui pose un « problème démocratique ».

Car pour l’élu, « François Hollande et les socialistes ont proposé cette mesure en 2014 », en avançant qu’elle allait engendrer une rénovation du Parlement par le biais de « la révision constitutionnelle de 2008 ». Concrètement, le Parlement aurait plus de pouvoir et moins de temps à passer dans leurs collectivités locales. Or selon le sénateur UDI des Hauts-de-Seine, « force est de constater que, malheureusement, le Parlement a moins de pouvoir qu’en 2014 ».

Une « déconnexion de la réalité du terrain »

Cette mesure a pourtant permis de renouveler les hémicycles en y amenant de nouveaux visages, notamment féminins, mais le président du groupe Union centriste du Sénat n’y voit aucun obstacle: « On peut travailler à la parité, à…

Lire la suite sur Europe1

source: Yahoo actualités

 304 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :