24 septembre 2022

Nouveaux financements de la PSG: A Ti’a i Mua tire le premier

Dans un communiqué, la confédération A Ti’a i Mua fait part de son opposition à l’instauration d’une contribution pour la solidarité (TVA sociale) telle que prévue dans le projet de loi fiscale soumis à l’examen des représentants à l’assemblée, ce jeudi matin.

L’organisation de salariés, la première à prendre officiellement position sur ce dossier, préconise le renvoi de cette mesure et de toutes autres décisions découlant du texte gouvernemental aux assises de la santé annoncées au premier trimestre 2022.

Pour A Ti’a i Mua, « le besoin de financer la protection sociale, notamment pour la Maladie, est certes « impératif » mais « il doit rester à la hauteur des besoins ». Or, à l’en croire, le produit attendu, entre 14 et 16 milliards par an, est bien plus élevé que le besoin de financement de la protection sociale en 2022? Les financements doivent surtout être affectés « à la seule protection sociale universelle » et non plus au FELP comme c’est le cas aujourd’hui au même titre que les aides à l’emploi.

Mais ce qui chagrine plus que tout la confédération, c’est le poids supplémentaire qui risque de peser sur les épaules des contributeurs.

S’agissant de la CST, déjà en vigueur, la confédération estime qu’il s’agit là d’un « impôt injuste car elle frappe beaucoup plus les salariés et retraites que les autres ». Aussi, il est demandé « une remise à plat de cet impôt de manière à ce que tout le monde paye à hauteur de ses revenus et que l’effort soit identique pour tous ».

Quant à la TVA sociale, d’un montant de 1,5%, elle est jugée « anti-sociale » et « anti-économique ». Et d’affirmer que « plus les intermédiaires vendant et achetant avant le client final seront nombreux, plus le prix du produit final au consommateur final sera élevé ». Ce qui, en théorie, n’est pas permis ! Il n’en reste pas moins que le risque inflationniste est bien réel. Reste à savoir de combien sera l’élévation générale des prix…tout dépendra en quelque sorte du comportement des acteurs économiques.

 

 2,946 visiteurs total,  10 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :