2 décembre 2020

NZ: l’élimination du virus passe par une fermeture totale des frontières

Depuis quelque temps, la Nouvelle-Zélande et l’Australie enregistrent moins d’une dizaine de cas de Covid-19 par jour.

« Nous pouvons dire en confiance qu’il n’y a plus de transmission communautaire du virus », a déclaré le 27 avril la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, qui vient d’alléger un confinement très strict des activités. Le lendemain, son gouvernement commençait à autoriser la réouverture des plages au public, tout en soulignant que ce n’est surtout pas le moment de baisser la garde. Le pays s’est engagé à poursuivre sa « traque agressive » des personnes malades.

Quarantaine systématique

La Nouvelle-Zélande s’est même fixée comme objectif d’éliminer totalement le virus de son territoire. Les avantages de l’élimination sont clairs : alors que de nombreux pays risquent d’alterner assouplissement des mesures sanitaires et nouvelles périodes de confinement, le gouvernement néo-zélandais espère pouvoir remettre sa population au travail sans craindre une reprise des contaminations. Mais traquer jusqu’au dernier cas de Covid-19 s’avère délicat. « Autant chercher une aiguille dans une meule de foin », prévient l’universitaire Ayesha Verrall. Tests et traçage téléphonique devront être considérablement renforcés.

Mais surtout éliminer le virus impliquera une fermeture totale des frontières. C’est déjà quasiment le cas. Presque tous les étrangers ont interdiction de pénétrer dans le pays, et les Néo-Zélandais de retour chez eux sont systématiquement placés en quarantaine dans des hôtels réservés à ce seul usage. Aussi, les arrivées sont devenues extrêmement rares. Le 22 avril, pas une seule personne n’est entrée dans le pays. Les ports sont eux aussi étroitement contrôlés.

A Auckland, les dockers travaillent par petites équipes, chacune dotée de ses propres toilettes afin de réduire les risques d’infection. Les équipages des navires entrant sont consignés à bord et ne peuvent entrer en contact qu’avec trois employés du port, reconnaissables à leurs gilet[…]

Lire la suite sur challenges.fr

Source: Yahoo actualités

 76 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :