Obligation vaccinale: Teva Rohfritsch fait entendre sa différence

Au lendemain d’une séance plutôt agitée à l’assemblée de la Polynésie, le représentant-sénateur, Teva Rohfritsch, semble vouloir « en remettre une couche » à en juger par son dernier post sur les réseaux sociaux.
Décidément, cette crise sanitaire n’en finit pas de secouer la vie économique et sociale du fenua…jusque dans les coulisses politiques. Pour la majorité Tapura, l’épreuve est particulièrement difficile tant les contraintes (masque, vaccin etc) imposées sont loin de faire l’unanimité parmi la population et certains élus. On l’a bien vu, hier (mercredi), lors de l’examen du texte visant à abaisser le montant de l’amende administrative prévue dans le cadre du dispositif d’obligation vaccinale. Pourtant, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances continue de plaider pour le bon sens…Aussi, il persiste et signe!
La vaccination est notre seule arme contre les formes graves de la COVID. Je n’ai pas changé d’avis sur le sujet et je continue de militer pour que nous allions tous nous faire vacciner. Le virus tue. Protégeons-nous!

Mais je ne cautionne pas la mise en scène théâtrale et le marchandage hier à notre assemblée de Polynésie française sur une amende à 0F, 50 000F ou 85 000F. C’était le concours de la plus petite amende pour gagner le prix du “plus proche du peuple”?? La vaccination est gratuite !

Je n’ai pas changé d’avis non plus sur la vaccination des élus!! Si cette vaccination est rendue obligatoire pour les professions en contact avec le public, elle doit l’être pour les élus aussi ! Sinon, il faut retirer cette obligation ! On baisse l’amende “pour le peuple” mais on refuse de s’y soumettre ? La liberté, c’est un domaine réservé ? C’est une question évidente de dignité !
Dans quel pays on est? Où sont les valeurs que nous avons portées ?
Recomptez bien les voix d’hier, la mienne n’y était pas.
Photo: Facebook

 1,398 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :