Passation de commandement à la Direction du Commissariat d’Outre-Mer

Le colonel Paul Bader, adjoint interarmées du commandant supérieur des Forces armées en Polynésie française, représentant le contre-amiral Laurent Lebreton, fait reconnaître le commissaire en chef de première classe Boris Patrat comme nouveau commandant de la direction du commissariat et du groupement de soutien de la base de défense de la Polynésie françaisen , succédant au CRC1 David Saix. Arue le 25 juillet 2019.

Le colonel Paul Bader, adjoint interarmées des Forces Armées en Polynésie Française, a fait reconnaitre le commissaire en chef de première classe Boris Patrat comme nouveau Directeur du Commissariat d’Outre-mer et chef du Groupement de Soutien de la Base de Défense de Polynésie Française (DICOM – GSBdD).

Il succède ainsi au commissaire en chef de première classe David Saix. 

Plusieurs personnels ont été décorés et félicités au cours de la cérémonie. 

Cette cérémonie, au sein de la caserne lieutenant-colonel Broche à Arue, a eu lieu le jeudi 25 juillet en présence du personnel de la DICOM – GSBdD et d’invités civils et militaires.

Lors du rafraichissement qui a suivi la cérémonie, le commissaire en chef de première classe David Saix a remercié le personnel de la DICOM – GSBdD. 

La Direction du Commissariat d’Outre-Mer et Groupement de Soutien de la Base de Défense de Polynésie Française a la charge de l’administration générale et le soutien commun des Forces Armées en Polynésie Française (budget – finances, marchés publics, administration du personnel, alimentation, condition du personnel, transport…).

Biographie du nouveau commissaire en chef

Le commissaire en chef de première classe Boris Patrat est né le 8 avril 1972. Après des études à l’institut d’études politiques de Grenoble, il intègre l’Ecole du Commissariat de la Marine en 1995.

A la fin de sa scolarité, il embarque sur les porte-avions Foch et Clemenceau ainsi que sur la frégate lance-missiles Suffren

De 2001 à 2003, il effectue un premier séjour en Polynésie Française en qualité de commissaire de la base navale de Papeete. 

A son retour en métropole, il est affecté à la Direction centrale du commissariat de la Marine (DCCM) où il est en charge de la communication et de la formation (officiers et personnel civil).

En 2004, il rejoint la division « plans-programmes » de l’Etat-major de la Marine (EMM). Il effectue à l’issue de ce poste une opération extérieure au Kosovo en qualité d’auditeur de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). 

En 2006, il est affecté au bureau budget et au sein de la division « plans, programmation et évaluation » (PPE) de l’Etat-major des Armées (EMA). C’est au cours de cette affectation (2007) qu’il participe à un audit en Nouvelle-Calédonie. 

En 2010, il rejoint l’Ecole de guerre dont il est diplômé en 2011.

A sa sortie de l’Ecole de guerre, il sert au sein de l’inspection de la Marine Nationale et du centre d’audit des Armées (C2A). Pendant cette période il participera à un audit à Djibouti (2012).

De 2012 à 2014, il est de nouveau affecté outre-mer en tant que directeur-adjoint de la Direction du commissariat d’outre-mer (DICOM) et du Groupement de soutien de la base de défense (GSBdD) La Réunion – Mayotte. En marge de ses attributions dans ce poste il a assuré la présidence d’un club sportif et artistique (CSA) de plus de 600 adhérents.

De 2014 à 2016, il sert au bureau budget de la direction centrale du service du commissariat des armées (DCSCA). Il est pendant cette affectation, trois fois de suite, membre du jury de l’Ecole de guerre pour le corps des commissaires des armées. 

En 2016, il est une nouvelle fois affecté au sein de la division « plans, programmation et évaluation » (PPE) de l’Etat-major des Armées (EMA). 

Il rejoint de nouveau la Polynésie Française en juillet 2019 en qualité de directeur de la Direction du Commissariat d’Outre-Mer (DICOM) et du Groupement de Soutien de la Base de Défense (GSBdD) de Polynésie Française.

Le commissaire en chef de première classe Boris Patrat est chevalier de l’ordre national du mérite depuis le 17 novembre 2016. Il est aussi titulaire de la médaille de la défense nationale échelon argent avec les agrafes « Bâtiments de combat » et « Missions d’assistance extérieure », du titre de reconnaissance de la Nation avec l’agrafe « Opérations extérieures », de la médaille commémorative avec l’agrafe « Ex-Yougoslavie » et de la médaille de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) au titre des missions « non article 5 ». 

Source: Armées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *