29 septembre 2020

Plan de relance économique post-Covid: l’Etat n’est pas au rendez-vous!

Dans le cadre de la séance d’ouverture de la session administrative de l’assemblée de la Polynésie française, le président du Pays, Edouard Fritch, a prononcé une longue allocution consacrée, en grande partie, à la gestion de la crise du Covid-19.

Cette ouverture solennelle des travaux de la troisième institution du Pays a été décalée de plusieurs semaines pour cause de confinement.

La Polynésie française pouvant désormais revendiquer son statut de « covid-free », à la grande satisfaction des acteurs du tourisme, les élus et les membres du gouvernement se sont donc retrouvés à Tarahoi pour une séquence Bilans et Perspectives.

Parmi les annonces faites par le chef de l’exécutif polynésien, retenons la préparation d’une mission économique et financière à Paris, courant juillet, pour « préparer, justifier, soutenir, expliciter et obtenir le soutien » financier de la Polynésie française auprès des plus hautes instances du gouvernement central.

Et pour cause, malgré les demandes répétées et argumentées du Pays pour obtenir l’aide de l’Etat dans le cadre d’un plan de relance économique post-covid, la Polynésie française n’a toujours pas obtenu gain de cause puisque sur les 56 milliards de Fcfp sollicités sous la forme de deux prêts garantis – dont 19 pour soutenir la trésorerie de la CPS – seul la moitié de ce montant (28,64 milliards de Fcfp) figurerait dans le projet de modification de la loi de finances rectificative actuellement à l’étude par le Parlement national.

Aussi, le président n’a pas caché son « incompréhension », d’autant plus que la gestion financière de la collectivité au cours des trois dernières années « a été saluée tant par nos bailleurs de fonds que par les auditeurs indépendants de nos comptes publics ».

Alors que la métropole a mobilisé l’équivalent de 500 milliards d’euros pour l’économie française, Edouard Fritch veut encore croire que « la force de l’Etat trouve ou retrouve sa résonance » au delà de l’hexagone: « Je ne suis pas homme à baisser les bras ni à me soustraire à mes responsabilités (…) Je n’ai jamais quémandé quoique ce soit depuis mon accession à la présidence de notre pays (…) Mais je me ferai un point d’honneur à trouver les mots et l’énergie nécessaires pour garantir à notre pays les moyens de sa résilience et de son rebond économique », a t-il conclu sur le sujet.

Photo d’archives

 103 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

1 thought on “Plan de relance économique post-Covid: l’Etat n’est pas au rendez-vous!

  1. Je doute de ces mots facile dire quémander, c’est comme du vent en politique. Car derrière tout çà il y a des négociations, quelles seront les aboutissants, le sénat demandera la modification et l’examen du statut de l’autonomie, c’est encore un scénario réels. Alors Édouard mettra son point d’honneur et dira oui, pour sauver son portefeuille…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :