21 septembre 2020

Port du masque: là où il devient obligatoire désormais…

Compte tenu de l’évolution de l’épidémie, le haut-commissaire et le président du Pays ont décidé d’étendre l’obligation du port du masque aux espaces publics de plein air soumis à forte affluence.

Dans son avis du 27 juillet 2020, le Conseil scientifique indique que le port du masque en dehors du domicile, est indispensable aussi bien dans les lieux clos que les lieux ouverts à forte fréquentation. Cette préconisation est relayée en Polynésie française par le ministère de la santé du Pays. 

Ainsi, le nouvel arrêté pris ce jour par le représentant de l’Etat, étend en plus des dispositions existantes, après consultation des Tavana, l’obligation du port du masque sur l’ensemble du territoire pour les personnes de onze ans ou plus :

  • dans tout rassemblement, réunion ou activité organisés sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes et soumis à déclaration, à l’exception de celles qui pratiquent une activité sportive ou artistique, sous réserve qu’elles respectent les protocoles sanitaires en vigueur ;

  • dans les marchés non couverts, brocantes et vides greniers ou fêtes foraines ;

  • aux abords immédiats et voies adjacentes aux marchés, aéroports, gares maritimes et lieux de culte ;

  • aux abords immédiats des établissements scolaires et d’enseignement supérieur, des crèches et garderies et des établissements permettant la pratique d’activités sportives ou culturelles ;

  • dans les espaces verts, parcs publics et parcs de loisirs ;

  • dans les zones reconnues pour leur importante fréquentation.

Par ailleurs, les zones reconnues pour leur importante fréquentation ont fait l’objet d’un recensement par commune, établi sur proposition des Tavana de Tahiti, et annexé à l’arrêté.

L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires définies par le ministre de la santé de la Polynésie française.

Ces nouvelles dispositions seront rendues obligatoires à compter de la publication de l’arrêté jusqu’au 15 septembre 2020. Il peut être consulté sur le site internet du haut-commissariat (www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr).

Source: Etat

 441 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :