24 juillet 2024

Porter de 5 à 25% d’ici à 2030 la part du Bio sur les terrains domaniaux

0

Le ministre de l’Agriculture et des Ressources marines, en charge de l’Alimentation et de la Recherche, s’est rendu deux jours durant sur l’île de Raiatea.

Cette mission s’inscrivait dans le cadre de la réunion de la Commission d’Attribution des Lots et Lotissements Agricoles (CALLA) et de visites d’exploitation et de projets agricoles dans les communes d’Uturoa (Hangar de Uturoa de stockage de produits agricoles, exploitation de Louis FAAHU), Taputapuātea (Ateliers d’agro-transformation) et Avera (Hangar forestier de Hamoa).

Le ministre a eu l’opportunité d’engager une conversation approfondie avec l’un des exploitants, Louis Faahu, surnommé « Loulou», un fervent adepte de l’agriculture biologique. Pour ce dernier, la conviction que « la santé n’a pas de prix » représente l’une des principales raisons qui le motive à pratiquer ce type d’agriculture.

A l’heure actuelle, seuls 5 % des terrains domaniaux sont utilisés pour l’agriculture biologique, une proportion malheureusement jugée insuffisante. Il exprime l’ambition de porter cette part de 5 % à 25 % d’ici à 2030, soulignant également l’importance de cette démarche en tant qu’enjeu crucial pour la préservation de notre environnement.

La mission s’est conclue par une réunion avec la (CALLA), laquelle a eu à statuer sur les nouvelles attributions de lots agricoles, la résiliation des baux relatifs à des lots laissés à l’abandon et leurs réattributions, et les projets futurs.

Par ailleurs, le ministre a pu assister au démarrage de la promotion n° 8 de la Formation à l’Installation en Agriculture. Cette session délocalisée sur Uturoa doit durer un an avec dix stagiaires inscrits. A l’issue de leur formation, ces stagiaires seront prioritaires dans l’attribution de lots agricoles sur les domaines du Pays aux Îles Sous-Le-Vent (ISLV).

source: Gouvernement

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :