23 juillet 2024

Près de 5000 personnes rassemblées au congrès du Tapura huiraatira ce samedi matin à Mamao

0

Le Tapura huiraatira (parti présidentiel), réuni ce samedi matin en congrès, a rassemblé plusieurs milliers de militants et sympathisants sur le site de l’ancien hôpital Mamao à Papeete.

Selon les organisateurs, ils étaient près de 5000 à avoir répondu à l’appel des dirigeants du parti majoritaire pour donner le coup d’envoi des élections territoriales organisées les 16 et 30 avril prochains.

Une véritable démonstration de force que le président du mouvement, Edouard Fritch, et les principaux cadres (ministres, représentants à l’assemblée et maires des cinq archipels) ont voulu afficher pour bien marquer les esprits à cinq semaines maintenant du scrutin.

Ils sont venus des cinq archipels, leurs tavana (maires en reo tahiti) en tête, pour assister à cette grand-messe ponctuée de chants, avec Angélo en vedette, de spectacles humoristiques et bien entendu de discours, en l’occurrence celui prononcé par le chef de file de la majorité, Edouard Fritch, plus que jamais déterminé à remporter cette nouvelle bataille.

Au pouvoir depuis 2014, le Tapura huiraatira, reconduit une première fois en 2018, espère bien conserver le pouvoir sur la base d’un bilan qu’il juge positif en dépit des deux années de covid-19 qui n’a pas épargné le fenua.

Dans son allocution, le président Fritch a longuement rappelé les grandes lignes des actions menées ces cinq dernières années en faveur de l’emploi, du logement social et de la lutte contre l’inflation galopante. Il a fustigé au passage celles et ceux qui « mentent » en affirmant que l’explosion des prix est due, en grande partie, à la taxe de 1% mise en place pour sauver le système de la Protection sociale généralisée (PSG) à bout de souffle. Puis il a vanté les mérites de rester aux côtés de la France, quand d’autres, comme le parti indépendantiste (Tavini huiraatira), veulent au contraire faire de ce scrutin un véritable référendum pour couper les liens avec la mère-patrie. Et de déclarer: « Le chemin vers l’indépendance est irréversible et sans retour. Il nous conduira, je vous l’assure, vers la pauvreté et l’instabilité politique et tout cela … sans la dignité. »

Il a également présenté le programme du Tapura pour les cinq prochaines années, un programme qui repose sur cinq piliers: l’équité pour tous, le soutien aux forces vives, le mieux-vivre ensemble, le renforcement de nos autonomies et la protection de notre environnement et enfin, le développement de nos archipels.

Enfin, le président du parti majoritaire n’a pas encore officiellement dévoilé les noms de celles et ceux qui figureront sur la liste dans chacune des sections; rendez-vous est pris jeudi prochain pour lever ce suspens à l’occasion d’un conseil politique.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :