31 octobre 2020

Quand la technologie « Hyperloop » fait son chemin…

Et si demain il était possible de parcourir les 500 kilomètres qui séparent Amsterdam de Paris en 90 minutes contre 3h20 en TGV actuellement grâce à l’hyperloop ? Porté par la start-up Hardt Hyperloop, ce projet révolutionnerait la façon de voyager.

À chaque décennie ses mythes et fantasmes. Dans les années 1980, le film “Retour vers le futur” imaginait pour l’année 2015 des voitures se faufilant entre les gratte-ciel et volant à côté des nuages. Si des prototypes de voiture volante existent, les avancées restent minimes et aucun véhicule de ce type n’a prouvé sa fiabilité à l’heure actuelle. En sera-t-il de même avec l’hyperloop ?

Lancé en 2013 par le milliardaire américain Elon Musk, déjà à l’origine de SpaceX et Tesla, ce mode de transport futuriste intrigue autant qu’il fascine. L’idée est de déplacer des capsules – de passagers comme de fret – sur des coussins d’air le long d’une voie faite d’un tube à basse pression. L’objectif ? Raccourcir les distances comme jamais à bord de cet avion sans ailes pouvant atteindre 1 000 km/h. Autre avantage : son empreinte carbone minimale par rapport à l’avion.

Des projets mais rien de concret

Plusieurs sociétés travaillent sur cette technologie qui pourrait révolutionner le monde du transport. Parmi elles, la start-up néerlandaise Hardt Hyperloop, en collaboration avec la région d’Amsterdam, a révélé que cette nouvelle manière de voyager ferait gagner un temps précieux aux usagers.

Propulsées à vive allure, les capsules pourraient ainsi relier Amsterdam à Paris en 90 minutes contre 3h20 actuellement en TGV. Un argument qui semble séduire les autorités néerlandaises offrant “des avantages économiques remarquables”.

Si les projets Hyperloop fleurissent aux quatre coins de la planète, y compris en France, la question de son coût reste problématique. C’est d’ailleurs l’argument principal soulevé par les détracteurs de cette technologie imaginée par Elon Musk. Malgré les nombreux doutes concernant sa faisabilité, plusieurs projets Hyperloop sont en cours : des voyages Paris-Marseille en 40 min, Paris-Orléans en 15 min ou Los Angeles-San Francisco (550 km) en 30 min sont tous à l’étude.

Aujourd’hui, les idées sont nombreuses, mais la concrétisation des projets l’est beaucoup moins. À ce rythme, il pourrait même y avoir des voitures volantes avant l’hyperloop.

Source: Yahoo actualités

 51 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :