25 février 2024

Réforme des retraites: grévistes, oui…mais subventionnés

0

La grève a un coût économique pour le pays mais aussi pour les grévistes.

En effet, chaque journée de mobilisation représente une journée de salaire en moins pour ces derniers. Cette somme peut rapidement devenir élevée pour les salariés en grève, rapporte BFMTV, mais les syndicats ont mis en place un système pour amortir ce coût : les caisses de grève.

Le coût d’une journée de grève diffère en fonction de la profession et du statut de chacun.

En moyenne, avec un salaire horaire de 11,30 euros net, un employé du secteur privé perd ainsi 79,10 euros (environ 8500 Fcfp) sur une journée de sept heures. À volume horaire égal, un ouvrier perd 82,60 euros et un cadre 193,20 euros. Cette situation empêche certains travailleurs de participer à la mobilisation.

« Si je fais grève, ça me coûte 75 euros. Je ne peux pas me permettre de perdre 75 euros, je suis tout seul chez moi. Il faut que je remplisse mon frigo, comment vais-je faire pour manger ? », témoignait Ludovic, éboueur à la mairie de Paris, sur BFMTV.

Les syndicats réfléchissent déjà à une grève reconductible, qui pourrait démotiver plus d’un gréviste. Ils comptent sur les caisses de grève pour maintenir la mobilisation des plus précaires. Celles-ci permettent de distribuer une somme prédéfinie aux salariés dans le besoin. À titre d’exemple, la caisse de grève de la CFDT accorde une indemnité de 7,70 euros à ses adhérents. « Cel […] Lire la suite
source: Yahoo actualités

 

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :