25 juillet 2024

Suicide du petit Lucas: ses harceleurs seront jugés

0

L’adolescent de 13 ans s’est suicidé au début du mois de janvier. Ses parents affirment qu’il était harcelé à l’école depuis plusieurs mois en raison de son homosexualité.

Les proches de Lucas l’ont martelé : l’adolescent était harcelé depuis plusieurs mois à l’école en raison de son homosexualité. Il revient désormais à la justice de se prononcer sur le sort de quatre collégiens de 13 ans, renvoyés devant le tribunal pour « harcèlement scolaire ayant entraîné le suicide » de Lucas début janvier à Golbey, dans les Vosges, a annoncé vendredi le procureur de la République, Frédéric Nahon.

« Lors de leurs auditions, les mis en cause, deux filles et deux garçons, scolarisés dans le même établissement que Lucas, ont uniquement admis avoir proféré à plusieurs reprises des moqueries à l’encontre de leur camarade », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Et le procureur d’ajouter : « L’enquête a établi que le harcèlement a pu participer au passage à l’acte suicidaire du jeune Lucas. » Dans son journal intime, l’adolescent avait écrit « un mot expliquant sa volonté de mettre fin à ses jours ». Ses proches avaient quant à eux révélé aux enquêteurs l’existence de moqueries et d’insultes à caractère homophobe dont Lucas s’était dit victime de la part d’autres élèves de son collège.

Enquête pour « non dénonciation de mauvais traitements »

Le magistrat a précisé qu’avant leur jugement, les quatre adolescents, « présumés innocents et inconnus de la justice », feraient l’objet d’une évaluation par la protection judiciaire de la jeunesse.

Par ailleurs, une enquête incidente contre X pour « non dénonciation de mauvais traitements sur mineurs » a été ouverte. « Les investigations se poursuivent donc sur ce point », a conclu Frédéric Nahon.

Article original publié sur BFMTV.com

source: Yahoo actualités

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :