25 octobre 2020

Remise en liberté de P. Balkany pour raison de santé

Cinq mois presque jour pour jour après son incarcération, Patrick Balkany est sorti peu avant 18 heures de la prison parisienne de la Santé, mercredi 12 février.

L’édile des Hauts-de-Seine, aux traits très amaigris, a quitté la prison en voiture et n’a pas fait de déclaration à la presse, se contentant d’un petit salut de la main.

La cour d’appel de Paris a ordonné quelques heures plus tôt sa mise en liberté pour raisons de santé, lors d’une audience en urgence décidée dans la foulée de la fin de son procès en appel pour blanchiment.

La cour lui a imposé un contrôle judiciaire léger, sans caution. Cette libération lui avait été refusée à quatre reprises ces derniers mois. Mais cette fois, une expertise médicale, dont les résultats ont été dévoilés mardi, a conclu que son état « ne paraît pas compatible avec une détention ordinaire ».

Patrick Balkany va être placé sous contrôle judiciaire dans sa résidence de Giverny (Eure) : interdit de sortir de l’hexagone, il devra pointer deux fois par mois à la gendarmerie.

Condamnée à neuf ans de prison en première instance

En première instance, Patrick Balkany avait été condamné à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale et cinq ans pour blanchiment. Son épouse, Isabelle Balkany, avait elle été condamnée à deux peines de trois et quatre ans de (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 34 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :