20 octobre 2020

Répression et jeu-concours vidéo pour combattre l’incivilité routière

Trente-six tués en 2018, vingt-cinq depuis le début de l’année 2019. La sécurité routière est l’affaire de tous !

C’est une priorité du plan territorial de prévention de la délinquance 2018-2020 de la Polynésie française, qui se traduit sur le terrain par la mise en œuvre d’actions de répression et de prévention.

En matière de répression, police nationale et gendarmerie nationale se mobilisent sans relâche pour renforcer et cibler les contrôles routiers avec pour objectif de sanctionner les comportements dangereux, avec une tolérance zéro.

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, a participé jeudi soir à une opération coordonnée de contrôles routiers, effectuée de 16h30 à 18h30, dans les communes de Faa’a et de Papeete. Ces contrôles routiers étaient principalement axés sur les deux-roues, les infractions à la vitesse, à l’alcoolémie et aux stupéfiants ainsi que la vérification du port des équipements de sécurité.

Lors de cette opération, 86 infractions ont été relevées par les forces de l’ordre, dont notamment dix-neuf excès de vitesse dont une voiture contrôlée à 146 km/h, vingt-cinq non justifications de pièce (permis), cinq pour non port de la ceinture de sécurité, six pour non respect de la signalisation, un transport dans une benne sans aménagement, sept défauts d’assurance, trois défauts de plaque, un recel de moto volée, quatre infractions pour pneus lisses, un défaut de frein, un échappement bruyant à cyclomoteur et  treize amendes diverses

Ces actions de répression ne suffisent pas à elles seules à changer les comportements durablement, la prévention est également essentielle pour sensibiliser la population et susciter une prise de conscience collective.

C’est pourquoi, ce matin, le Haut-commissaire de la République et le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont lancé officiellement le jeu concours vidéo intitulé « Comment sauver des vies sur la route ? » qu’ils ont présenté à une trentaine d’élèves du Lycée professionnel de Faa’a.

Cette campagne de prévention, qui débutera le 2 septembre prochain, a pour objectif de créer une dynamique participative et d’inciter chaque usager de la route, chaque Polynésien, à s’exprimer, à témoigner, à proposer leurs idées originales sur ce sujet.

Pour créer une émulation collective, six ambassadrices et ambassadeurs ont pris la parole dans des clips pour témoigner, raconter leurs expériences sur la route et dénoncer les comportements dangereux. La parole est également donnée aux usagers de la route, à tous les polynésiens, c’est une opportunité pour délivrer des messages de prévention qui toucheront toute la population.

Source: Etat

 

 

 

 47 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :