24 septembre 2022

Retards à l’allumage pour Elon Musk et SpaceX

Elon Musk a envoyé un mail alarmiste aux salariés de SpaceX, assurant que le groupe pourrait faire faillite si le nouveau lanceur géant Starship n’était pas prêt à temps. Un scénario hautement improbable.

Il aura suffi d’un mail pour mettre le feu au petit monde du spatial. Dans un message adressé aux 9.000 salariés de SpaceX, Elon Musk a jeté un énorme pavé dans la mare, indiquant que le groupe risquait la faillite si le développement de son lanceur géant Starship n’est pas rapidement remis sur les rails.

Dans ce message pour le moins alarmiste, le milliardaire appelle ses troupes à une mobilisation générale. « À moins que vous n’ayez des problèmes familiaux critiques ou que vous ne puissiez physiquement retourner à Hawthorne (l’usine californienne de SpaceX, NDLR), nous avons besoin de tout le monde sur le pont pour nous remettre de ce qui est, très franchement, un désastre, écrit le fondateur de SpaceX. Nous sommes confrontés à un véritable risque de faillite si nous ne pouvons pas atteindre une cadence de vols pour Starship d’au moins un tir toutes les deux semaines l’an prochain. »

Que se passe-t-il exactement? SpaceX est confronté depuis plusieurs semaines à des problèmes de développement sur son moteur Raptor, de technologie oxygène-méthane. Cette fusée monumentale de 120 mètres, en cours d’assemblage sur le site texan de Boca Chica, doit succéder au Falcon 9 actuel. Totalement réutilisable, elle intègre pas moins de 39 Raptor, qui doivent lui permettre de réaliser des mises en orbite de satellites, des missions lunaires, martiennes, et même, à terme, des liaisons ultra-rapides entre différents points de la Terre. A terme, a promis Musk en 2019, ce lanceur affichera un coût de 2 millions de dollars par tir, soit trente fois moins que le prix actuel d’un lancement de Falcon 9.

SpaceX est aujourd’hui confronté à un double défi: il doit à la fois boucler le développement du Raptor, et atteindre une cadence de production de quatre vingt moteurs par mois en 2022, ce qui lui permettrait de réaliser les deux tirs mensuels évoqués par Musk. Le problème, c’est que cet objectif est mis à mal par les problèmes techniques sur le moteur, qui[…]
Source: Yahoo actualités

 596 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :