19 octobre 2020

Retraite: le bras de fer ne fait que commencer…

C’est une petite victoire pour les organisations syndicales opposées à la réforme par points et qui ont réuni jeudi plus de 806.000 manifestants dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur (1,5 millions d’après la CGT).

Le Premier ministre, qui devait initialement exposer les grandes lignes du projet de loi vers le 15 décembre, s’exprimera « vers le milieu de la semaine prochaine sur l’architecture générale de la réforme », a précisé l’Elysée jeudi à l’issue d’un Conseil des ministres plus long qu’à l’accoutumée.

Le gouvernement avance son calendrier quitte à se le faire dicter par les opposants au système universel qui comptent capitaliser sur le succès de ce jeudi noir pour obtenir l’abandon du projet. Ou en tous les cas une mise en oeuvre suffisamment décalée dans le temps pour concerner un faible volume d’actifs actuels.

Une nouvelle rencontre entre Delevoye et les partenaires sociaux

Face à l’ampleur des grèves qui enjamberont le week-end, le gouvernement joue la carte de l’apaisement alors que la CGT, FO, la FSU, Solidaires, l’Unef, se retrouveront vendredi pour envisager ou non d’autres mobilisations, peut-être le 10 décembre afin de maintenir la pression sur l’exécutif.

Lundi ou mardi, Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire chargé du dossier rencontrera à nouveau les partenaires sociaux, pour d’ultimes concertations après dix-huit mois d’échanges. Reste que seule « l’architecture » du futur texte sera dévoi…

Lire la suite sur LeJDD

Source: Yahoo actualités

 25 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :