24 septembre 2022

Rouler à l’électrique: la charge ultra-rapide débarque en ville

Jusqu’ici principalement cantonnée aux aires d’autoroute, la charge ultra-rapide pour les voitures électriques (plus de 100 kW) débarque en ville.

L’année 2022 devrait marquer le chamboulement de ce marché, avec l’arrivée simultanée de plusieurs acteurs. La charge traditionnelle, qui dure toute une nuit, pourrait ne devenir qu’un souvenir.

La voiture électrique n’est pas à un paradoxe près. Du fait de son autonomie limitée et de son absence locale de rejets polluants, on a tôt fait de la cantonner à la ville. C’est oublier un peu vite que nombreux sont les habitants des grandes agglomérations à ne pas disposer d’un parking privé, donc d’un point de charge qui leur permet de faire le plein pendant la nuit.

Quant aux bornes en voirie, elles sont trop peu nombreuses pour être assurées de disposer d’une place chaque soir en bas de son immeuble. Surtout, le , qui a supprimé du jour au lendemain plusieurs milliers de points de charge en région parisienne, a de quoi refroidir les ardeurs des plus téméraires. Aujourd’hui, disposer d’une voiture en ville et espérer la charger pendant la nuit tient de la partie de poker.

Mais une révolution des usages est en train de se préparer. Une révolution ? Pas vraiment, puisqu’elle consistera à utiliser la voiture électrique comme une bonne vieille voiture à essence, en s’arrêtant pour faire le plein en quelques minutes sur des bornes de charge ultra-rapide. « C’est une utilisation que nous constatons de plus en plus aux Pays-Bas, pays qui a trois à cinq ans d’avance sur l’usage des voitures électriques », constate Pierre Courgeon, directeur France de Fastned, un opérateur de charge qui commence tout juste son déploiement dans l’Hexagone. « En Allemagne, au Pays-Bas et en Norvège, on utilise déjà sa voiture électrique comme une voiture thermique », renchérit Aurélien de Meaux, fondateur d’Electra, un nouvel opérateur qui se lance sur le marché de la charge rapide. « En France, 60 % des voitures dorment dehors et le biberonnage (petites charges successives de faible puissance à chaque arrêt) n’est guère pratique ».

Source: Yahoo actualités

 625 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :