27 octobre 2020

Saveurs polynésiennes mitonnées à Paris pendant trois jours

La cinquième édition du salon de la gastronomie des Outre-mer a été inaugurée, ce vendredi à Paris, par Babette de Rozières, sa créatrice, en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris.

Le Fenua sera très bien représenté durant trois jours avec la Délégation de la Polynésie française et ses trois partenaires, le lycée hôtelier de Tahiti, l’Association des Etudiants de la Polynésie française (AEPF de Paris) et la distillerie Moux.

« Ici c’est chez moi » a déclaré Anne Hidalgo en arrivant devant le stand de la Polynésie française, entourée de nombreuses personnalités, où elle a été accueillie par la Déléguée Caroline Tang. Et pour cause : « Mon fils vit à Maupiti » a-t-elle précisé.

Après lui avoir remis un collier de tiare Tahiti, confectionné grâce aux fleurs envoyées par le ministère de l’Economie verte, les Polynésiens participant au salon lui ont offert du punch tahitien, juste avant que la troupe Hotu Rau Ori d’Allison Conhoc ne danse pour la plus grande joie du public venu très nombreux.

Et c’est bien ce qui a marqué les esprits en cette première matinée : une forte affluence autour de l’espace Polynésie française. Il est vrai que l’intérêt des visiteurs du salon a été suscité par de nombreuses démonstrations culinaires des élèves du lycée hôtelier et de Youk Moux avec son Rhum Tamure. Des actions de promotion auxquelles s’ajoutait la vente de poisson cru au lait de coco, à la tahitienne par les étudiants de l’AEPF Paris. Koi, son président a remercié la Délégation de la Polynésie française pour cette initiative « Nous trouvons super d’être là. On y est depuis six heures du matin. L’ambiance est géniale. Tout le monde s’entraide. Il y a beaucoup de monde. Beaucoup de personnes intéressées par les saveurs polynésiennes et la culture polynésienne en général».

Une belle promotion

D’un point de vue général, le chef Josh Tinorua a constaté que « beaucoup de gens étaient intéressés. C’est une belle promotion pour notre pays et le lycée hôtelier ». Avec ses deux élèves il a proposé diverses dégustations comme du corn-beef aux oignons frits, du velouté de potiron parfumé au gingembre et à la vanille de Tahiti, du poisson cru et enfin de l’ananas flambée au rhum Tamure de la distillerie Moux, récompensé au concours général agricole en 2018.  Son représentant à Paris, Youk Moux a indiqué que « le premier objectif de cette première journée a été de mettre en avant les talents et savoir-faire culinaires de Tahiti. J’ai très bien vécu ces moments.  Les gens ont vraiment apprécié notre cuisine ». Des recettes dans lesquelles on trouvait son produit le Tamure rhum : « l’objectif n’était pas de vendre mais de mettre ce produit en valeur. On a discuté avec le chef Tinorua et nous avons décidé de faire des accords-mets entre de spécialités de Tahiti et nos rhums ».

Au cours de l’après-midi, Teraitua Kearu et Mau Manate, les deux candidats du lycée hôtelier au concours culinaire « Le trophée de Babette » ont participé aux premières épreuves, coachés par leur professeur Josh Tinorua : « Il s’agit d’une battle avec un principe d’élimination. Deux candidats s’affrontent. Ils ne se voient pas et ont 45 mn pour présenter trois assiettes avec une protéine, une sauce, une garniture, tout en soignant la présentation et ayant une méthode de travail. Les critères sont stricts. Des grands chefs font partie du jury. On va essayer de monter sur le podium ». La finale du Trophée de Babette est prévue dimanche après-midi.

Source: Délégation à Paris

 108 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :