Shinzo Abe assassiné en plein meeting au Japon

Shinzo Abe, ex-Premier ministre japonais, est mort après avoir été agressé par arme à feu lors d’un rassemblement électoral à Nara, vendredi.

L’homme soupçonné d’avoir tué l’ancien Premier ministre japonais est un chômeur de 41 ans, Tetsuya Yamagami, qui a indiqué aux enquêteurs avoir utilisé une arme artisanale, selon la police nipponne. « C’est ce qu’affirme le suspect, et nous avons établi que [l’arme à feu utilisée] est clairement d’apparence artisanale, mais notre analyse est toujours en cours », a déclaré à des journalistes un policier de la région de Nara, où le meurtre a eu lieu. Le suspect a également reconnu l’avoir visé.

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a dit « ne pas trouver de mots ». « Je priais pour que sa vie soit sauvée, mais malgré cela, j’ai appris la nouvelle (de sa mort). C’est vraiment regrettable », a-t-il déclaré, très ému. Emmanuel Macron a réagi vendredi, adressant ses condoléances aux autorités et au peuple japonais « au nom du peuple français ». « Le Japon perd un grand Premier ministre, qui dédia sa vie à son pays et œuvra à l’équilibre du monde », a écrit le chef de l’État dans un tweet.

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, s’est dit vendredi « profondément choqué » par « le meurtre odieux » de l’ex-Premier ministre japonais, « un défenseur de la démocratie et [s]on ami et collègue depuis de nombreuses années ». Il a assuré que l’Alliance, dont Tokyo est un proche allié, « se tenait aux côtés » des Japo […] Lire la suite

source: Yahoo actualités

 518 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :