17 juillet 2024

Territoriales 2023: avec le Amuitahiraa, la FDJ devra passer à la caisse!

0

La représentante du parti de Gaston Flosse, le Amuitahiraa o te nunaa maohi, Lydia Nouveau, interrogée ce jeudi soir sur le plateau de Polynésie 1ère, a dévoilé une des mesures du programme orange dans le cadre du prochain scrutin. Et la Française des Jeux (FDJ), comme d’autres grosses sociétés, est dans le viseur…

Le Amuitahiraa o te nunaa maohi entend faire de la lutte contre l’inflation l’une de ses grandes priorités. Il n’est le seul…, on ne peut l’en blâmer! En revanche, c’est la méthode pour faire baisser les prix qui a de quoi surprendre.

Aux yeux des co-listiers de Bruno Sandras, tête de liste en lieu et place du « vieux lion » toujours inéligible, tout est de la faute de la « TVA sociale », cette contribution de 1% mise en place par le gouvernement Fritch dans le seul but rd’assurer les financements de la Protection sociale généralisée (retraite, maladie, prestations diverses) à hauteur d’environ 8 milliards de Fcfp chaque année.

Aussi, si le Amuitahiraa remportait l’élection le 30 avril au soir, la dite CST-S serait supprimée lors du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement. Mais contrairement à son chef de file, interrogée quelques jours plus tôt sur les antennes, Lydia Nouveau va plus loin dans sa réflexion.

En effet, conscients de la nécessaire préservation du modèle social actuel, les nouveaux gouvernants promettent aussitôt de remplacer la taxe prétendument « inflationniste » par un autre prélèvement, autrement dit un nouvel impôt pour appeler un chat un chat. Objectif: « capter » une partie des bénéfices réalisés par quelques grosses sociétés, à commencer par la Française des jeux. Sur la base de quel rendement ? Une analyse sérieuse a t-elle été faite pour savoir combien cette ponction pourrait rapporter ?

Peut-être le saura t-on un peu plus tard…

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :