25 février 2024

Territoriales: Ia Ora Te Nunaa soutient un vote autonomiste

0

Dans l’esprit de son principal leader, Teva Rohfritsch, il n’y a aucune ambiguïté sur ce point, même si, pour l’heure, il se garde bien de dire lequel des deux finalistes, Tapura-Amuitahiraa d’un côté, A Here Ia Porinetia de l’autre, a sa préférence.

Sans l’ombre d’un doute, « nous appelons à voter autonomistes… » a martelé la tête de liste des Jaunes, ce mercredi matin à l’issue d’un point presse.

Avec seulement 5 423 voix recueillies lors du premier tour des élections territoriales, soit 4,36% des suffrages exprimés, Ia Ora Te Nunaa est désormais « hors jeu » du scrutin dont l’issue sera connue le 30 avril prochain.

Pour autant, Teva Rohfritsch, Nicole Bouteau et cette « famille » qu’ils ont réussi à composer autour d’eux en moins d’un an, continueront de s’exprimer en dehors de l’assemblée pour commenter la vie de notre pays.

Pour l’heure, il s’agit ici de se positionner pour le deuxième tour. Avec une certaine déception, tout d’abord. Celle de ne pas avoir été suffisamment pris en considération lors de la constitution du « front autonomiste ». « Le téléphone a beaucoup sonné (…) je suis même allé à la rencontre de Gaston Flosse (…) Nuihau et Nicole n’ont pas essayé de me joindre », précise Teva Rohfritsch. Et puis, plus rien. « J’étais ouvert à une discussion mais que l’on se dise les choses franchement pour savoir qu’est-ce que l’on fait ? »

Malgré ce rendez-vous manqué, Ia Ora Te Nunaa ne se trompe pas de cap! « Nous ne choisissons pas de soutenir le Tavini« , a clairement indiqué Teva Rohfritsch. Pour une simple bonne raison: « Le fait de nous mettre dans un processus d’autodétermination, ce n’est pas d’actualité. Et sur ce point, il faut être clair avec les Polynésiens, ce qui n’est pas le cas actuellement », a t-il précisé. Avant de conclure: « Ne tournons pas le dos à la France, c’est notre meilleur partenaire ».

En revanche, IOTN peine à se prononcer vis-à-vis des deux autres finalistes. Des questionnements demeurent. Par exemple, c’est bien de vouloir supprimer la « TVA sociale », mais la remplacer par quelle autre taxe ? Par ailleurs, Teva Rohfritsch trouve « curieux » que les Verts attendent l’entre-deux tours pour promouvoir une femme à la Présidence du Pays, en l’occurrence Nicole Sanquer à la place de Nuihau Laurey. Un coup de com’ qui ne trompe personne, et certainement pas lui.

Au-delà enfin de cette première prise de position officielle, les Jaunes souhaitent mettre à profit les dix jours qui restent pour comparer les programmes. Si tant est, bien entendu, que les promesses de campagne se transforment toutes en actions concrètes pour le bien de la population.

Photo: IOTN

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :