19 juillet 2024

Traitement des déchets: c’est l’incinération qu’elle préfère !

0

En déplacement au Japon, le vice-présidente du gouvernement, Éliane Tevahitua, a visité la station d’incinération « Hiroshima City Naka Incineration Plant » de la ville d’Hiroshima, rapporte un communiqué du gouvernement.

L’objectif de la visite était d’étudier les procédés d’incinération et de recyclage des déchets, un défi majeur pour notre Pays et pour la protection de son environnement.

La station de Naka, construite en 2004, a une capacité d’incinération de 600 tonnes par jour de déchets urbains.

Les déchets collectés, méticuleusement triés par la population et la collectivité en huit catégories (déchets inflammables, bouteilles en plastique, plastiques recyclables, autres produits en plastiques, déchets non inflammables, déchets recyclables, produits dangereux, encombrants) sont acheminés par une flottille de camions bennes sur des plates-formes de pesage et déversés dans une fosse de grande capacité.

Les déchets sont ensuite transférés pour une combustion à 850 °C toutes les quatre heures par tranche de 200 tonnes.Les déchets traités par combustion sont par la suite transformés en cendres et en gaz orienté vers des turbines, transformant ainsi une partie des produits incinérés en électricité, avec environ 15 200 kWh pouvant alimenter 37 000 foyers.

 

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :