29 octobre 2020

Transport aérien: dix ans pour rattraper la trajectoire d’avant-crise ?

Lufthansa n’est pas le seul à prédire un scénario de sortie de crise pessimiste.

Alors que le groupe allemand estime qu’il faudra des années pour revenir à la situation qui prévalait avant la crise du Covid-19, le cabinet de consulting Archery ne dit pas autre chose. « Même dans le cas d’un scénario optimiste, il faudrait trois ans pour retrouver le niveau de trafic de 2019 et au moins dix ans pour rattraper la trajectoire d’avant crise », a expliqué Archery dans une étude sur les perspectives de sortie de crise pour l’aviation et l’aéronautique. Dans le scenario pessimiste, la courbe de croissance du trafic prévue avant la crise ne se retrouvera pas.

De telles prévisions entraînent des conséquences en cascade pour tous les acteurs de l’aviation. Compagnies, aéroports, constructeurs d’avions, fournisseurs, sociétés de maintenance, tous vont être durablement touchées et devront s’adapter.

Consolidation des compagnies aériennes

Pour les compagnies aériennes, cette situation va se traduire par une recomposition du paysage avec un nombre restreint de compagnies. Si les plus grosses d’entre elles, notamment les anciennes compagnies nationales, seront sauvées par les Etats en raison de leur poids dans l’économie, de l’enjeu social au regard de leur nombre de salariés, et de la connectivité aérienne qu’elles apportent à leur pays, les plus petites risquent de disparaître.

Pour les compagnies qui survivront, leur profil ne sera plus le même. Les difficultés à dégager des rentabilités suffisantes vont les pousser à se réorganiser pour adapter leur structure de coûts à la nouvelle donne économique. « Elles vont donc se recentrer sur les activités viables », fait valoir Marc Durance, partner au sein du cabinet Archery. Comme l’ont déjà prédit pour leur compagnie les dirigeants de Delta ou de Lufthansa, les transporteurs seront plus petits. Leur réseau comportera moins de destinations, notamment long-courriers et leur flotte sera plus restreinte avec

(…) Lire la suite sur La Tribune.fr

Source: Yahoo actualités

 38 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :