12 juillet 2020

Trois journées pour faire vivre la culture ma’ohi au lycée Saint-Joseph de Punaauia

Les élèves de la Mention Complémentaire Organisateur de Réceptions du lycée polyvalent Saint Joseph de Punaauia ont organisé du mardi 22 au jeudi 24 octobre 2019 les « Journées Polynésiennes ». Temps fort de l’établissement depuis plusieurs années, les journées polynésiennes sont une occasion de faire vivre la culture ma’ohi tout en donnant du sens aux enseignements dispensés dans les différentes filières professionnelles, générales et technologiques.

Cette année, le thème retenu pour l’évènement était « Ia ‘ite a te Faufa’a tupuna ma te no’ano’a » ou « A la découverte de notre patrimoine par les senteurs ». Dans le cadre de ce parcours initiatique étalé sur trois jours, de nombreux ateliers ont été mis en place: fabrication de kumuhei, de couronnes de fleurs, d’encens, de monoï, d’huiles essentielles, de ra’au… mais aussi initiation au ori, au tressage, aux percussions et même au taurumi.

A cette fin, de nombreux intervenants extérieurs sont venus apporter leur soutien à l’événement. C’est le cas de la ville de Punaauia qui a mis à disposition de l’établissement des affiches et des animateurs afin de faire découvrir aux élèves l’histoire de certains sites ancestraux ainsi que les légendes qui leur sont associées.

Les journées polynésiennes s’inscrivent aussi dans le cadre du projet d’établissement du lycée Saint Joseph de Punaauia, notamment en matière d’alimentation locale, saine et équilibrée. Les élèves des filières Boucher Charcutier Traiteur (BCT), Traiteur Poissonnier (TP) et Agent Polyvalent de Restauration (APR) ont ainsi été initiés à la confection d’un ahi ma’a par mamie Ondine et Ramona de l’association Paroro Teoheohe.

Le déroulement

Mardi 22 octobre 2019: les festivités ont débuté par un discours d’accueil de Vetea Araipu, directeur du lycée Saint Joseph de Punaauia. Suite à ce vibrant appel à la culture, s’en est suivi un authentique mave mai, exécuté avec grâce par une élève d’origine marquisienne, Temenava Ravier. La directrice adjointe de la pastorale, Prune Lucas, a ensuite pris le relais. Dans son discours, elle a rappelé le rôle des congrégations religieuses dans l’instruction des jeunes et l’édification des écoles catholiques en Polynésie française. Elle a notamment rendu hommage à l’héritage que nous laissent les Soeurs de Saint Joseph de Cluny et les Frères mennaisiens.

Mercredi 23 octobre 2019, les ateliers et les tu’aro se sont poursuivis dans la joie et la bonne humeur durant toute la matinée.

Jeudi 24 octobre 2019: les festivités se sont terminées par la cérémonie d’ouverture du ahi ma’a pédagogique, la finale des tu’aro, la remise des prix et un temps de prières. Quelques élèves en ont profité pour montrer leurs talents artistiques en offrant des chants polynésiens et des danses locales au public présent. Enfin, chacun a pu se restaurer et apprécier le délicieux repas traditionnel. Au menu, il y avait du poisson cru au lait de coco, du ipo, du taro, du uru, des bananes, du fei, du porc aux légumes, du poulet fafa et du poe en dessert. Quelques personnalités de l’enseignement catholique se sont déplacées pour assister à la clôture des journées polynésiennes, notamment les tutelles congréganistes des Soeurs de Saint Joseph de Cluny et des Frères mennaisiens.

Zoom sur la MCor

Les journées polynésiennes sont le fruit d’un projet pédagogique pluridisciplinaire démarré en août 2019 et initié par Stéphanie Renaud, professeure principale de la Mention Complémentaire Organisateur de Réceptions (MCOR). Les six élèves de la classe ont ainsi été amenés à acquérir les compétences de base dans le domaine de l’événementiel : réaliser un rétroplanning et un plan d’implantation, gérer une liste de convives, savoir trouver un lieu et des partenaires, établir des devis en fonction du budget, coordonner les partenaires et les élèves… mais aussi écrire des lettres, réaliser une affiche et médiatiser l’événement.

Article rédigé par la MCOR et Mme Poerava WONG YEN

Photos : Mme Sylvie MARTIN, Mme Tehani SETEFANO et Frère Rémy QUINTON.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *