15 octobre 2021

Trois soldats français dont un Polynésien, tués au Mali (Maj)

Trois soldats français dont un d’origine polynésienne, Tanerii Mauri, ont été tués en opération au Mali lundi, alors que leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif dans la région de Hombori, a annoncé l’Elysée.

Les décès de ces trois soldats appartenant au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, dans la Meuse, portent à 47 le nombre de soldats français tués dans l’opération Serval.

Hommage d’Emmanuel Macron

Le président Emmanuel Macron fait part dans un communiqué de sa « très grande émotion » après avoir appris la mort du brigadier-chef Tanerii Mauri (*), du chasseur de 1ère classe Quentin Pauchet et du chasseur de 1ère classe Dorian Issakhanian.

Lire la suite sur Europe1

source: Yahoo actualités

(*) Le brigadier-chef Tanerii Mauri est né le 26 mai 1992 à Papeete, il a rejoint le 1er régiment de chasseurs à Thierville-sur-meuse le 4 juin 2013. Particulièrement motivé par le métier des armes, il démontre d’emblée d’excellentes aptitudes, et un comportement remarquable pour lequel il est félicité en 2014. Tanerii Mauri a été envoyé sur plusieurs théâtres d’opération: 2017 aux Emirats Arabes Unis, puis la Côte d’Ivoire d’octobre 2018 à février 2019 et enfin au Mali le 15 novembre 2020. C’est au cours d’une mission d’escorte de convoi, à bord d’un véhicule blindé léger, que le brigadier-chef polynésien a été tué par l’explosion d’un engin explosif improvisé. Tanerii Mauri était célibataire et sans enfant.

 

 757 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :