Les terribles confidences de Dominici avant sa mort

Un mois après le décès de Christophe Dominici, retrouvé mort au bas d’un bâtiment désaffecté du parc de Saint-Cloud, certaines questions demeurent.

L’ancien rugbyman de 48 ans a-t-il choisi de s’ôter la vie ? Ses proches ne veulent pas y croire. Pourtant les riverains sont catégoriques : impossible pour un homme de son acabit de basculer sans avoir au préalable enjambé un parapet. A ce stade une seule chose est certaine, le sportif n’a pas été poussé dans le vide. Mais cela ne veut pas dire qu’une tierce personne n’est pas impliquée dans sa mort. En effet plusieurs de ses proches affirment qu’il était dans un état de détresse peu avant sa disparition.

La raison ? Il aurait été victime de deux escrocs. Ces derniers ne sont autres que Samir Ben Romdhane et Philippe Baillard, qui avaient à l’époque été présentés dans la presse comme des richissimes émiratis. Au détour d’un dîner avec Yannick Pons, un proche du rugbyman décédé, tous deux avaient fait part de leur envie de racheter le club de rugby de Béziers. Peu après ils s’étaient ainsi entretenus avec Robert Ménard, le maire de la ville. C’est alors que le nom de Christophe Dominici avait été évoqué pour la première fois. « J’ai dit que c’était inconcevable que je me lance dans ce projet si Christophe ne venait pas avec nous », témoigne Yannick Pons dans les colonnes de l’Obs.

Ce projet fut accueilli comme le messie par Christophe Dominici, qui était alors en plein doute concernant l’avenir de sa carrière. Après son échec en tant (…)

Lire la suite sur le site de Voici

source:; yahoo actualités

 1,333 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :