27 janvier 2023

Un prêt à long terme de plus de 3 milliards de Fcfp souscrit auprès de l’AFD

Le Port autonome de Papeete (PAP) et l’Agence française de développement (AFD) viennent de signer deux conventions de financement, en prêt et en subvention.

Cette signature s’est déroulée en présence de Charles Trottmann, directeur du département des Trois Océans de l’Agence, et de René Temeharo, le ministre des Grands travaux, des Transports terrestres, et président du conseil d’administration du PAP.

Ces appuis participent au financement des investissements du Port et permettront la mobilisation d’appuis à la gouvernance opérationnelle et à l’accélération de la transition énergétique.

L’AFD a mobilisé un prêt à long terme de plus de 3,15 milliards de Fcfp (26.5M€) afin d’accompagner le Port pour le financement partiel de la première phase de son programme d’investissement. Ce prêt sera
affecté à six projets prioritaires distribués en deux volets : « Modernisation des infrastructures portuaires » : travaux de reconstruction du quai au long cours aujourd’hui dégradé, dédié au commerce international, afin de renforcer et de mettre aux normes sa structure ; construction d’un nouveau quai de cabotage qui sera destiné à l’accueil de navires dédiés à l’approvisionnement du pays et à la croisière inter-îles, en raison de la saturation des terminaux existants. Sur le volet « Transition environnementale du port », il est prévu des Travaux pour le raccordement au réseau d’assainissement de l’ensemble du domaine portuaire ; la rénovation du réseau d’adduction d’eau potable du port et l’implantation d’une promenade dédiée à la mobilité douce.

Par ailleurs, l’Agence a signé avec le Port un programme de financement d’études et d’appuis à hauteur de 95 millions de Fcfp (800 000€), financé sur fonds du Ministère de l’outre-mer.

Cet accompagnement est lui structuré autour de deux composantes pour cinq prestations. Composante A : appuis à la gouvernance opérationnelle, renforcement de la politique de ressources humaines (RH) et mise en place d’un programme de renforcement de capacités des équipes, en termes adéquation avec les
enjeux et la stratégie du PAP. Etude pour la digitalisation du système et des procédures portuaires : mise en place d’un système d’information portuaire fonctionnel, évolutif, interconnectable et interopérable
Composante B : appui à l’accélération de la transition environnementale et énergétique. Elaboration de la stratégie et appui à la mise en œuvre de la politique de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) ; appui à la certification environnementale « Port vert » (ISO 14001, 50001 ou label « Ecoport »); Etude de faisabilité technico-financière de l’alimentation électrique des navires à quai. Etude de dépollution des eaux de la rade incluant un plan de gestion des eaux industrielles issues de l’activité portuaire.

source: AFD

 529 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :