22 octobre 2020

Une antenne de l’Office anti-stupéfiant bientôt en Polynésie ?

Le président Edouard Fritch, avec le président de l’Assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, les parlementaires, Maina Sage, Teva Rohfritsch et Lana Tetuanui, a été reçu, lundi, par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Cet entretien a été l’occasion pour le sénateur Teva Rohfritsch de remercier le ministre Darmanin pour l’ensemble des soutiens apportés à la Polynésie lorsqu’il était ministre du Budget, période pendant laquelle il a effectué une visite en Polynésie en juillet 2018. Le secteur de la pêche hauturière polynésienne a notamment été soutenu par la défiscalisation nationale.

Lors de cette rencontre, le président Fritch a informé le ministre, d’une part, de la situation sanitaire et économique de la Polynésie française et, d’autre part, des dossiers importants concernant la mission actuelle des autorités polynésiennes à Paris.

Sur les sujets qui concernent plus directement le ministre de l’Intérieur, la sénatrice Lana Tetuanui a soulevé le sujet de la facilitation des démarches de police aux frontières à Bora Bora et de la mobilité prioritaire des fonctionnaires polynésiens en poste en métropole vers la Polynésie.

Le président Fritch a évoqué le sujet important de la lutte contre le trafic de stupéfiants. En écho à cette préoccupation, le ministre Darmanin a évoqué la mise en place d’une organisation interministérielle de lutte contre les stupéfiants, l’OFAST (l’Office anti-stupéfiant), et qu’une antenne de l’OFAST serait également installée en Polynésie.

Le ministre Darmanin a félicité les nouveaux sénateurs élus et reste à l’écoute des préoccupations  de la Polynésie.

Source: Gouvernement

 

 363 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :