Une des grandes voix de TF1 s’est éteinte

Un pilier du patrimoine télévisuel s’est éteint.

Jean-Pierre Pernaud est mort à l’âge de 71 ans au terme du long combat qu’il menait contre un cancer du poumon. Une maladie qu’il avait choisie de médiatiser, chose inédite dans l’audiovisuel, considérant qu’il devait la vérité et la transparence, aux millions de fidèles qui le suivaient religieusement depuis trente-trois ans à la tête du journal le plus puissant d’Europe.

Ces deux dernières années, « JPP », comme ses confrères et collègues de TF1 l’appelaient, avait quitté l’antenne à deux reprises. Une première fois, en septembre 2018, pour soigner un cancer de la prostate. Puis définitivement le 18 décembre 2020 après plus de trois décennies de JT. Tout simplement le record absolu pour un présentateur de journal en France.

Transparence toujours, le journaliste tenait la chronique des traitements qu’il subissait pour tenter d’éradiquer une tumeur sur le poumon gauche. « Des rayons envoyés à haute dose massive au dixième de millimètre, pour griller au plus vite cette tumeur », détaille-t-il ainsi dans les colonnes de Paris Match en avril 2019. Il décrit à l’époque « un immense robot blanc » qui « tourne autour de vous durant quarante-cinq minutes et pilonne votre tumeur très précisément. Vous êtes allongé, vous écoutez de la musique, vous ne ressentez rien… » A cette date, le journaliste se voulait résolument optimiste, parlait …

Lire la suite sur LeJDD

source: Yahoo actualités

 429 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :