21 octobre 2021

Une fourrière automobile « pour bientôt » à Tipaerui

En réponse à une question orale posée ce matin à l’assemblée par le représentant Tahoeraa, James Heaux, le ministre de l’Equipement René Temeharo a annoncé la création d’une fourrière automobile.

« Depuis 30 ans, la Polynésie française manifeste son intérêt pour mettre en place une fourrière automobile sur l’île de Tahiti. Si l’existence d’une fourrière constitue un levier pour lutter contre l’insécurité routière sur le territoire, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un projet complexe et structurant à mettre en œuvre sur notre territoire et qui nécessite la coordination de plusieurs actions dans un domaine où le Pays n’est pas le seul intervenant », a déclaré le membre du gouvernement.

En 1985, la Ville de Papeete avait pris l’initiative d’en créer une mais elle a été fermée à la suite d’une décision de justice.

A l’évidence, le dossier semble relancé puisque « le projet de plan prévention de la délinquance de la Polynésie française pour les années 2021-2024, qui sera prochainement signé par le Président de la Polynésie française, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française et le Procureur général près de la Cour d’appel de Papeete aura pour objectif, dans le cadre de sa stratégie d’intervention, d’améliorer la répression de la délinquance routière, notamment par la mise en place d’une fourrière », a indiqué René Temeharo.

Dans ce cadre, la Direction des transports terrestres devra finaliser l’aspect réglementaire lié au processus de mise en place d’une fourrière et d’étudier les formes possibles de son exploitation.

Et le ministre d’ajouter: « L’objectif est de profiter des nouvelles dispositions du code de la route national afin que la Polynésie française dispose du meilleur cadre législatif et réglementaire possible pour que sa fourrière automobile soit efficiente et concoure à rationaliser l’usage de notre espace public routier et ses dépendances ».

En pratique, une emprise foncière a d’ores et déjà été identifiée dans la vallée de Tipaerui. Parallèlement, une opération d’investissement au titre de la mise en place d’une fourrière automobile a été inscrite au budget du Pays (AP 445.2019) pour faire face au financement des opérations de nettoyage et de dépollution sur la totalité de la parcelle. La Direction des transports terrestres sera chargée ensuite de faire réaliser les infrastructures dédiées à la fourrière automobile.

 

 407 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :