25 février 2024

Une nouvelle application « Titeti Ohipa » dédiée aux chèques emploi service aux particuliers

0

Conférence de presse ce lundi 20 mars, au ministère du Travail, pour présenter officiellement, la nouvelle application « Titeti Ohipa » dédiée aux chèques emploi service aux particuliers avec trois objectifs affichés. La lutte contre le travail illégal est une priorité du Pays. Au delà de la répression, le Pays a tenu à inciter les particuliers à déclarer leurs salariés souvent employés à temps partiel. C’est dans ce cadre que le dispositif du chèque service aux particuliers (CSP) a été mis en place par une loi du Pays en 2010. 

Pour rappel, en 2014, ce dispositif a fait l’objet d’un assouplissement des conditions d’utilisation, en vue d’encourager l’utilisation du chèque emploi service aux particuliers, des avantages ont été consentis aux employeurs, lesquels bénéficient d’une exonération des charges sociales patronales et des indemnités de congés payés et de précarité supportées par le Pays. Ainsi, depuis sa création, l’utilisation du chèque service aux particuliers (CSP), s’est largement répandue sur le Fenua.

Malgré cet assouplissement, des difficultés ont été constatées, impactant le développement optimal de ce dispositif. Parmi ces difficultés, il y avait notamment, d’une part pour le salarié, un délai de réception du salaire relativement lent, ce qui engendre forcément une situation de précarité pour ces particuliers. Et d’autre part pour l’employeur, des formalités administratives contraignantes. De ce fait, il semblait plus que nécessaire pour le ministère du Travail, la CPS, la direction du Travail et le Service de l’Emploi (SEFI), de simplifier et de moderniser ce dispositif, pour le rendre plus accessible, plus attractif.

Inscrit dans une démarche de modernisation et d’innovation, ce dispositif vise donc une simplification des démarches administratives via une dématérialisation du chèque service aux particuliers, renommé « Titeti Ohipa ».

Opérationnel à compter de ce jeudi

Concrètement, le CSP va disparaitre et sera remplacé par cette nouvelle application mobile « Titeti Ohipa », opérationnelle à partir de ce jeudi 23 mars et disponible sur smartphones et tablettes.

Virginie Bruant s’est exprimée sur le sujet, : « Nous avons commencé à travailler sur ce projet, il y a près d’un an, avec la CPS, la direction du Travail, et le Service de l’Emploi (SEFI), en mars 2022. Notre souhait était de tendre vers une digitalisation des chèques emploi service aux particuliers. Nous avons donc décidé de simplifier ce dispositif : avec cette nouvelle application mobile, le paiement des salariés se fait sur les mêmes domaines d’activités qu’auparavant, à savoir : les tâches ménagères et l’entretien des piscines, les petits travaux d’entretien et de jardinage, l’aide à domicile, la garde d’enfant ou encore le soutien scolaire ».

« Ce dispositif s’inscrit dans le cadre de la modernisation du code du travail, dans une optique de simplification des démarches administratives, mais également dans le cadre de la lutte contre le travail illégal, puisqu’un travailleur déclaré est un travailleur protégé », a précisé durant cette conférence de presse, Virginie Bruant.

Notons plusieurs objectifs ciblés pour ce dispositif : Le premier qui est la lutte contre le travail illégal, en proposant différentes actions pour lutter contre le travail clandestin, au noir. Le deuxième concerne la modernisation et la simplification du code du travail, en rendant toujours plus simple les démarches administratives, autant pour les employeurs que pour les salariés, et le troisième objectif étant de faire évoluer ce dispositif existant, pour le rendre plus accessible.

Les dates à retenir

23 mars : Lancement de l’application « Titeti Ohipa »

31 mars : Fin des ventes et de l’utilisation des CSP

30 juin : Date de limite pour se faire rembourser les chéquiers non utilisés

A compter du 1er avril, il ne sera plus possible d’émettre des CSP. Tous les chèques émis avant cette date pourront être encaissés au maximum un an après leur date d’émission.

Ce qu’il faut savoir…

Pour utiliser l’application, l’employeur doit disposer : d’un compte tatou – comment adhérer ?, d’une carte bancaire – toutes les cartes sont acceptées, à part l’American Express. Le travailleur, quant à lui, n’est pas obligé d’utiliser l’application, mais doit avoir un RIB valide enregistré à la CPS.

Comment ça marche ?

L’application permet d’ajouter un travailleur à son carnet à l’aide de son DN et de sa date de naissance. Pour effectuer le paiement, il suffit de sélectionner le travailleur, d’indiquer l’activité, la période et le nombre d’heures travaillées. Une fois ces informations remplies, et validées, l’utilisateur est redirigé vers la page de paiement.

La démarche est simplifiée, et le paiement rapide (sous 3 jours ouvrés). Pour l’employeur comme pour le travailleur, l’application permet également de consulter le relevé des paiements.

source: Gouvernement

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :