23 juillet 2024

Une nouvelle offre intermédiaire avec l’hôtel Cook’s Bay de Moorea

0

Le gouvernement d’Edouard Fritch, en visite sur l’île soeur durant la journée de vendredi, a fait un stop par l’hôtel Cook’s Bay.

L’hôtel initial, construit en 1984, a été fermé après plusieurs changements de propriétaires et racheté par le Pays en 1997. Après plus de vingt-cinq ans, cet établissement hôtelier rouvrira ses portes très prochainement.

Le projet de rénovation de l’hôtel Cook’s Bay offre un véritable lieu de vie, situé dans une baie mythique, qui a elle-même fait l’objet d’aménagements sur mesure ces dernières années. Il a été développé en collaboration avec le cabinet Bertrand Portier Architecture et le designer Noémie Rebelo de RBL Design.

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a tenu à féliciter le président de SAS Cook’s Bay Resort & Suites, Noël Coïa, maître d’ouvrage délégué, CORE CONSTRUCTION, ainsi que toutes les entreprises qui ont travaillé sur ce projet pendant quinze mois, dont la grande majorité sont des entreprises locales.

L’établissement comporte trente-huit chambres réparties sur des bâtiments à trois niveaux, une piscine et un centre de restauration sur le motu situé en face de l’hôtel, pouvant servir jusqu’à cent couverts. Catégorisé en tant qu’hôtel 3 étoiles, cet établissement vient compléter l’offre intermédiaire hôtelière de l’île offrant une alternative, qui est aujourd’hui encore trop peu existante sur le fenua.

Le projet a pu bénéficier de la défiscalisation locale et il vient d’obtenir la défiscalisation métropolitaine, pour un investissement global de 1,3 milliard de Fcfp.

Un projet s’inscrivant dans le développement durable

Il était crucial que le projet se développe dans le respect de l’environnement. Cela a été fait, en optant pour l’utilisation maximale des matériaux en place, ce qui a conduit à économiser environ 2000 tonnes de matériaux de carrière. Une de ses caractéristiques particulières est son système d’épuration par boues activées, utilisé pour obtenir en sortie des eaux de qualité baignade.

Du côté énergétique, des chauffe-eaux solaires ont été choisis pour l’hôtel et le restaurant, ainsi qu’un champ solaire complémentaire pour le restaurant, permettant de couvrir environ 50% des besoins énergétiques.

Trente-cinq emplois à la clé

Ce projet se veut inclusif, prenant en compte les intérêts et les besoins de la population locale, ainsi que la préservation de l’environnement et de la culture de l’île. « Ce développement doit se faire, et j’insiste, dans la concertation et avec l’approbation de la population » a rappelé Edouard Fritch. Pour cela, un comité stratégique de Moorea a été créé dans le but de permettre aux habitants de s’impliquer dans les projets de développement.

L’ouverture de l’hôtel permettra le développement économique de l’île de Moorea, en particulier dans le domaine du tourisme, offrant des opportunités d’emploi pour la population locale avec un effectif de départ de trente-cinq salariés dont vingt-quatre originaires de Moorea. Le développement de l’île par le tourisme reste un des principaux vecteurs de croissance, d’emploi et d’amélioration du cadre de vie des populations.

source: Gouvernement

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :