21 octobre 2021

Une table ronde sur la Transition alimentaire, mi-octobre

C’est l’une des annonces faites ce matin par le président Fritch devant les représentants à l’assemblée de la Polynésie française.

Sous la conduite du vice-président, ministre en charge du secteur primaire, une table-ronde sera organisée sur trois jours, à la mi-octobre. Elle réunira toutes les parties prenantes, institutions, services administratifs, acteurs économiques, associations afin d’élaborer une charte et définir le plan d’actions stratégiques pour la transition alimentaire de la Polynésie française pour les dix prochaines années.

La transition alimentaire doit en effet devenir sans plus attendre, un axe central et prioritaire de nos politiques publiques.

Et le chef de l’exécutif local d’expliquer: « Cette crise nous conduira rapidement à réfléchir ensemble à nos modes de vie et nos modes de consommation car une grande partie des personnes qui nous a quittés présentait des pathologies à risques. Cela signifie que nous devrons faire évoluer nos habitudes, et que nous donnions à l’exercice physique une place plus importante.

La prévention et la promotion de la santé constituent une priorité de la politique de santé publique de la Polynésie française, définies dans un des axes des orientations stratégiques 2016-2025.

Le Pays s’est engagé dans une stratégie cohérente et audacieuse pour la prévention notamment en fixant comme priorité la réduction du surpoids et de la prévalence des maladies évitables.

A cet égard, la direction de la jeunesse et des sports a lancé en 2017 un dispositif « Maita’i sport santé », géré depuis 2019 par la Direction de la Santé.

Favoriser le sport santé reste un des axes de travail retenu par le ministère des sports.

En effet, améliorer l’état de santé de la population en favorisant l’activité physique et sportive de chacun, avec ou sans pathologie, est primordial.

Aussi, afin de lutter contre la sédentarité, les conduites addictives, le dopage et de promouvoir les activités physiques et sportives comme facteur de bien-être, le Pays apporte son soutien, au travers de subventions aux associations, sportives notamment, pour le développement d’actions de prévention ou de promotion de la santé par les activités physiques et sportives.

En concertation avec le Ministre en charge des sports, mais aussi avec l’aide des communes et des associations, nous devons porter une nouvelle dynamique pour favoriser la démarche ».

Photo d’archives

 

 

 

 448 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

1 thought on “Une table ronde sur la Transition alimentaire, mi-octobre

  1. plus de gouter dans les écoles, petit déjeuner gratuit pour tous les enfants du primaire, taxes plus élevés pour les roulottes qui ne proposent pas de menus adéquats, obligation pour toutes les personnes obèses de faire du sport sur les stades avec fiche de présence, obligation pour toutes les personnes diabétiques de se faire contrôler les lundis et jeudis de la semaine au dispensaire le plus proche, augmentation des prix des boissons gazeuses, des cigarettes, prix des légumes, fruits et produits locaux à mettre en PPN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :