22 septembre 2020

Union sacrée pour faire remonter les prix du pétrole

Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre dernier. La production de l’Opep, elle, ne cesse de baisser.

Le baril de Brent a terminé à 66,25 dollars, en hausse de 2,6% par rapport à la veille et de 6,7% sur la semaine. A New York, le baril de WTI pour livraison en mars, a fini à 55,59 dollars, enregistrant une progression journalière de 2,2% et hebdomadaire de 5,4%. Entre efforts délibérés de l’Opep, crise au Venezuela et interruptions accidentelles, les prix sont au plus haut depuis trois mois.

« Les paris sur la hausse des prix se sont multipliés cette semaine car les cours ont reçu un petit coup de pouce de l’Opep » a résumé Stephen Brennock, analyste de PVM.

Le cartel avait en effet annoncé début décembre que ses membres et leurs partenaires, dont la Russie, allaient accentuer leurs efforts pour limiter leur production afin de soutenir un marché dont les prix s’effondraient depuis début octobre. A l’époque, les marchés n’avaient pas été convaincus. Les cours avaient continué de reculer, pour atteindre fin décembre leur plus bas niveau depuis plus de deux ans, à 49,53 dollars pour le Brent et à 42,36 dollars pour le WTI.

Les marchés attendaient du concret. C’est chose faite. Les rapports mensuels de l’Opep et de l’Agence internationale de l’Energie ont confirmé les promesses: les membres du cartel pétrolier ont bien réduit leurs extractions.

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 18 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :