Vers une densification du réseau d’observation de Météo France…

La nouvelle directrice de Météo-France en Polynésie, Sophie Martinoni-Lapierre, a été reçue, lundi après-midi, par le président Edouard Fritch.

La directrice a présenté les nouveaux enjeux importants liés à la science de la météorologie, en particulier dans le cadre du changement climatique et du réchauffement de la planète.

Météo-France en Polynésie va accroître le nombre de stations d’observation automatisées sur vingt nouveaux sites. La densification du réseau d’observations est nécessaire afin de collecter les informations les plus précises et les plus fiables pour les prévisions météorologiques. Cette densification du système d’observations s’appuie également sur un effectif permanent de 77 agents répartis sur l’ensemble de la Polynésie.

Une convention de partenariat entre la Polynésie française et Météo France est en préparation. Elle portera sur divers sujets tels que l’aspect régional du changement climatique, l’hydrométéorologie et la gestion de la ressource en eaux. Météo-France est, en outre, en train de mener une étude de faisabilité relative à l’implantation d’un radar météorologique à Tahiti. Ce nouvel équipement sera de nature à augmenter la fiabilité des prévisions.

Le président Edouard Fritch a souligné l’importance des données météorologiques pour la gestion de notre Pays afin d’éviter des catastrophes environnementales telles que celles subies ces dernières années. Il souhaite, en ce sens, intensifier la coopération entre le Pays et Météo-France.

Source: gouvernement

 

 603 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :