30 octobre 2020

61 milliards Fcfp d’investissements engagés par le Pays d’ici la fin de l’année

Le président Edouard Fritch, aux côtés du vice-président Teva Rohfritsch, et des membres du gouvernement, a présenté, vendredi matin, le Plan d’investissement du Pays pour 2020. Malgré la situation économique, le Gouvernement maintient un volume d’investissement public massif avec pour objectif 30 milliards Fcfp de liquidation cette année.

Voici les passages marquants de son allocution.

L’économie polynésienne vit, ce n’est un secret pour personne, des moments difficiles. Pour éviter une crise sanitaire majeure et préserver la santé des Polynésiens, nous avons été contraints de solliciter des autorités de l’Etat des mesures de confinement strict. Il fallait le faire et je ne le regrette pas : cela nous a permis d’enregistrer zéro décès et donc d’éviter le pire. Il faut s’en féliciter.

(…)

Nous ne sommes pas au bout de nos peines : sur le plan économique, les experts assurent que le plus dur reste probablement à venir.

(…)

Soyez assurés que le gouvernement reste pleinement mobilisé. Un plan de relance est en cours de finalisation, cela demande du temps pour la concertation. Il viendra compléter les mesures d’urgence déjà en place afin de soutenir, dans l’année qui vient, notre économie et pallier les difficultés sociales. Il vous sera présenté dans le courant du mois d’août.

(…)

Il y a beaucoup d’opérations engagées mais nos entreprises manquent de visibilité, notamment les entreprises du BTP. C’est pourquoi j’ai souhaité cette rencontre.

(…)

Nous vous présentons aujourd’hui un état des lieux précis de notre campagne d’investissement : ce qui est en cours pour 2020 et aussi ce qui se prépare au-delà.

Parlons déjà de ce qui est en cours.

Le Pays engagera, d’ici la fin de l’année, plus de 61 milliards de F. d’investissements. 61 milliards de commandes, de notifications de marchés, de travaux qui ont déjà commencé ou qui commenceront d’ici décembre … 17 milliards sont consacrés au logement social, près de 3 milliards aux équipements touristiques, autant aux bâtiments publics ou au secteur de l’agriculture, 4 milliards pour les équipements culturels, etc., etc. …Ça, c’est du réel, c’est du concret. Il s’agit d’engagements : ce ne sont pas seulement des autorisations de programmes pour l’avenir, pour demain, ou après-demain. Les crédits sont votés, les appels d’offres ont abouti, les marchés sont notifiés aux entreprises ou le seront bientôt. Ce sont des travaux qui ont déjà démarré ou qui vont démarrer là, maintenant, avant la fin de cette année.

Nous prévoyons de liquider d’ici décembre près de 21 milliards de crédits de paiement pour régler les factures des travaux achevés. Cela correspond à 21 milliards d’argent public directement injectés dans l’économie d’ici la fin de l’année.

(…)

Concernant l’avenir proche, c’est-à-dire 2021, nous avons aussi des projets bien engagés, pour lesquels toutes les études préalables ont déjà été réalisées. Nous lancerons ainsi, avant la fin de l’année, des appels d’offres pour plus de 25 milliards. 6 milliards en juillet, 6 milliards en août, 2,5 milliards en septembre, et ainsi de suite. Là encore, il s’agit de chantiers de construction de logements, de routes, de ponts, de darses, ou d’aménagement touristiques, d’agriculture, de pêche, de patrimoine culturel, à Tahiti mais aussi dans les autres îles.

(…)

J’ai demandé au vice-président de réunir, aussi souvent que possible, l’observatoire du BTP afin d’assurer un suivi rapproché des grands chantiers, des lancements des appels d’offres et de la mise en œuvre effective des projets d’investissement.  Outre l’observatoire du BTP, nous allons mettre en place un comité de pilotage des investissements publics Etat – Pays – Communes afin d’accroître le partenariat entre les collectivités, de piloter les instruments financiers et de définir les priorités post Covid-19. Parallèlement un groupe de travail interministériel va suivre l’ensemble des autorisations administratives portant sur les projets d’investissement publics ou privés afin d’apporter de la fluidité dans les procédures administratives notamment de permis de construire et d’établissement classés.

(…)

 162 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :